• En l'espace de neuf longs-métrages, Benoît Delépine et Gustave Kervern ont bâti une filmographie unique, en marge des conventions et des diktats de l'industrie cinématographique française. D'Aaltra (2004) à Effacer l'historique (2020) en passant par Louise-Michel, Mammuth, Le Grand soir, Saint Amour et I Feel Good, les piliers de l'émission culte « Groland » sont les architectes iconoclastes d'un cinéma libre où se télescopent l'humour corrosif, le système D, le sens de l'improvisation, la poésie et la recherche visuelle.
    Conçu en étroite collaboration avec les deux auteurs-réalisateurs, Le Cinéma de Benoît Delépine et Gustave Kervern dévoile les coulisses - souvent délirantes - de chacun de leurs tournages. Film par film, le duo retrace en détail les étapes de créations successives (de l'idée de départ à la sortie du film) d'une oeuvre aussi libre que décapante. Au fil de ces entretiens se dessinent d'authentiques aventures artistiques et humaines en présence de personnalités hors-normes.
    Premier titre de la nouvelle collection « CineComedies », ce livre est illustré par des documents rares (photos de plateau, extraits de scénario et autres documents personnels) et s'accompagne de témoignages exclusifs des proches collaborateurs et comédiens fétiches du duo Grolandais, dont Benoît Poelvoorde, Albert Dupontel, Jean Dujardin, Yolande Moreau, Blanche Gardin, Bouli Lanners, Corinne Masiero et Vincent Lacoste.

  • Artiste surdoué, imprévisible et insaisissable, Prince fascine autant qu'il déroute depuis l'explosion du phénomène Purple Rain, en 1984.
    Journalistes spécialistes de la question Princière, Christophe Geudin et Frédéric Goaty décryptent la carrière et la discographie du musicien / songwriter / producteur par le biais d'un dictionnaire illustré regroupant plus de 300 entrées, d'" Alphabet Street " à Wendy & Lisa, en passant par Madhouse et The Rainbow Children. Au-delà de son caractère biographique, Prince, le dictionnaire illustré évoque les facettes multiples d'un artiste unique dans l'histoire de la pop music à l'aide d'analyses, d'approches critiques, de souvenirs personnels et d'entretiens avec de nombreux collaborateurs proches du Mozart du Minneapolis. Une biographie éclatée sous forme de dictionnaire aussi ludique qu'érudit. Le premier livre vraiment ambitieux consacré à Prince en langue française.

  • À l'occasion de l'exposition événement David Bowie Is à la Philharmonie de Paris, Muziq explore la carrière hors-normes d'un artiste mutant. Des débuts londoniens de David Jones au présent en passant par l'avènement de Ziggy Stardust et son exil berlinois du milieu des années 1970, ce numéro spécial de Muziq décline le parcours de David Bowie au travers des genres musicaux, de ses multiples alter ego scéniques et de ses fascinantes identités visuelles.
    Des sujets de fond (Bowie et le glam, Bowie acteur, Bowie dans les années 2000.), des interviews de collaborateurs proches (Tony Visconti, Mike Garson, Nile Rodgers.), des compte-rendus de concerts, des tops imaginaires et une analyse discographique fouillée complètent un lexique thématique rempli d'informations essentielles et variées.

  • Depuis Jour de fête de Tati ou Le Petit Monde de Don Camillo, jusqu'à Bienvenue chez les Ch'tis ou Intouchables, le cinéma d'humour français a imposé un style reconnu dans le monde entier sous l'appellation de comédie à la française Un genre qui allie la saveur littéraire des dialogues, des acteurs d'exception et un sens du burlesque hérité des grands comiques américains. Retrouvez les 250 comédies les plus marquantes du cinéma français, enfin réunies dans un même ouvrage ludique et richement illustré.
    Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Les Tontons flingueurs, La Grande Vadrouille, Le Grand Blond avec une chaussure noire, La Cage aux folles, Les Bronzés, Le Père Noël est une ordure, Astérix et Cléopâtre, sans oublier les figures emblématiques du genre : Fernandel, Bourvil, Louis de Funès, Pierre Richard, la bande du Splendid, Alain Chabat, Jean Dujardin. Un recueil truffé d'informations, d'affiches, de photos rares, d'anecdotes de tournage, de répliques culte et d'éclats de rire sur pellicule, pour vous constituer la filmothèque comique idéale.

  • Depuis le Jour de Fête de Tati (1949), Le Petit monde de Don Camillo (1952) ou Babette s'en va-t-en guerre (1959) avec l'hilarant Papa Schultz jusqu'à Bienvenue chez les Ch'tis, Potiche ou Les beaux gosses, le cinéma d'humour français a imposé un style qui s'exporte dans le monde entier sous l'appellation de "comédie à la française". La recette est simple : des acteurs immenses - de Louis de Funès à Jean Dujardin -, des seconds rôles hauts en couleurs et, surtout, des dialogues impérissables ("Y a pas d'hélice, hélas ! - C'est là qu'est l'os !" La grande vadrouille ; "Faut reconnaître, c'est du brutal - Vous avez raison. Il est curieux, hein ? - J'ai connu une Polonaise qui en prenait au petit -éjeuner. Faut quand même admettre que c'est plutôt une boisson d'homme !" Les tontons flingueurs )On retrouve dans ce livre très illustré la petite histoire des 200 plus grands succès du cinéma comique français, avec des révélations d'acteurs, de scénaristes ou de metteurs en scène sur la genèse ou le tournage de ces chefs-d'oeuvre.On y rit beaucoup et on n'a qu'une envie, à la lecture de cet ouvrage : voir ou revoir ces chef d'oeuvres.

  • Le 17 novembre 1908 sortait à paris l'assassinat du duc de guise, film de quinze minutes réalisé par andré calmettes et charles le bargy, avec une partition composée par camille saint-saëns, la toute première " bande originale " écrite pour le cinéma.
    Un siècle plus tard, le score dissonant de jonny greenwood, guitariste du groupe radiohead, illustre there will be blood, le chef d'oeuvre pétrolier de paul anderson. la musique de film fête ses 100 ans. olivier cachin et christophe geudin en racontent la passionnant histoire au travers de 100 bandes-son indispensables, en toute subjectivité. entre évidences et objets de culte, les auteurs revisitent les coulisses de ces enregistrements mythiques et décryptent le rapport étroit entre l'image et la musique sur grand écran, avec des visuels rares et oubliés pour ajouter le choc des images au poids des mots.

  • Les BO ont toujours tenu une place importante dans le cinema, encore plus dans celui dit de genre où elles devaient envoûter, terrifier ou encore booster les spectateurs. Au travers de genres majeurs - le giallo, le kaiju eiga, la blaxploitation, le vigilante movie et le western italien - Les BO du bis va décortiquer ce qui fait le son de ses films avec des études sur chaque style.
    Un incontournable pour les 100 ans de la BO !

  • A l'intersection des arts graphiques et de la production musicale, les 33-tours constituent depuis plus d'un demi-siècle un médium visuel et sonore jamais égalé. Depuis l'explosion du phénomène rock dans les années 1950, le disque vinyle a capturé l'imagination de millions d'auditeurs par le biais de pochettes composées à partir de photographies, d'illustrations ou de typographies étudiées. Au fil des ans, les 33-tours se déclineront sous divers format ( gatefold, picture-discs, vinyles colorés.) et traverseront les décennies suivantes en épousant les tendances visuelles de leur époque.Sévèrement concurrencés par l'avènement du CD dans les années 1990 et 2000, les 33-tours bénéficient aujourd'hui d'un nouvel engouement auprès d'une nouvelle génération d'auditeurs et de collectionneurs.
    Au-delà de la nostalgie vinylique, Vinyles rend hommage à " l'objet " disque tout en reproduisant en taille réelle près de 250 pochettes emblématiques et en soulignant leurs détails graphiques dans un luxueux recueil

empty