• Ces entretiens, de méandres en anecdotes (certaines surprenantes !), montrent à quel point il fut, non point l'apôtre d'une " tradition de la qualité " dans laquelle une polémique faisant flèche de tout bois voulut le figer, mais au contraire un esprit libre et curieux, enthousiaste, bouillonnant.
    Jean aurenche, nouvelle vague s'il en fut jamais, pratiquait avec le sourire cette curieuse variante du métier d'écrivain scénariste.

  • Et vous m'avez accueilli : contributions pour une église vivante Nouv.

    Au printemps 2021, l'archevêché de Paris met fin à la mission du Centre pastoral Saint-Merry initiée en 1975. Immédiatement, une pétition est lancée pour son maintien : elle recueille plus de douze mille signatures et s'accompagne de quatre cents témoignages. Sans proposer ici un brûlot et sans se livrer à un règlement de comptes, ce livre dirigé par Guy Aurenche part de ces témoignages pour redonner du souffle à la vie de l'Église et réfléchir au sens de l'accueil dans nos communautés. Ces paroles de « témoins en appétit d'Église » sont éclairées ici par des experts, autour de thèmes comme l'accueil des périphéries, l'innovation liturgique, la diversité des visages dans l'Église, la coresponsabilité des laïcs et des prêtres, la communion, le sens de la solidarité lié à l'Évangile, les relations entre Église et société par le biais de l'art, etc. Sans nostalgie, il s'agit aussi de contribuer au débat sur la synodalité en vue du synode romain de 2023.

  • - Actualité : dé bats autour dés migrants ; 70 ans dé la Dé claration univérséllé dés droits dé l'hommé ; monté é dés nationalismés - Guy Aurénché ést uné pérsonnalité connué dans lé miliéu dés ONG (il a pré sidé lé CCFD), dé la justicé (il a é té avocat dans dé grands procé,s : Irlandais dé Vincénnés, gé né ral Aussaréssés, dictaturé argéntiné...) ét chéz lés catholiqués. Il a publié plusiéurs ouvragés : « lé soufflé d'uné vié » (Albin Michél), « La solidarité , j'y crois » (Bayard)...
    - Guy Aurénché participéra a, plusiéurs confé réncés autour dé la parution du livré (uné dizainé dé ja, pré vués)

  • En cinq millénaires, de 12 000 à 7 000 av. J.-C., les chasseurs-cueilleurs paléolithiques sont devenus des agriculteurs-éleveurs néolithiques. Ce lent passage d'un état à un autre s'est opéré dans le Croissant fertile, avant de gagner l'ensemble du bassin méditerranéen et de l'Europe. Cette période a été marquée par une série d'« inventions » successives et fondamentales : outillages divers, architecture, habitat, céramique, domestication, croyances, etc. Nos plantes cultivées et nos animaux d'élevage descendent ainsi directement de ceux qui peuplaient le Proche Orient autour de 8000 av. J.-C.
    Cet ouvrage réunit un récit chronologique des transformations à l'oeuvre, un dictionnaire des termes et concepts couramment utilisés et un catalogue actualisé des principaux sites mentionnés.

  • En dépit de l'Angleterre qui a aboli la traite négrière en 1807 et imposé à l'Europe au traité de Vienne de l'imiter, l'infâme trafic se poursuit illégalement entre l'Europe, la côte d'Afrique et la mer des Caraïbes. En France, des « amis de l'humanité » fondent en 1822 un Comité pour l'abolition de la traite des Noirs. Grâce au Journal de la Société qui dénonce le commerce du « bois d'ébène » et rend compte des pétitions, nous pouvons suivre les étapes du combat abolitionniste jusqu'à la loi de mars 1831.

  • Faire disparaître la traite négrière d'abord, abolir l'esclavage ensuite, la leçon des abolitionnistes anglais a été entendue par les membres de la Société de la Morale chrétienne : le Comité est devenu en 1828 Comité pour l'abolition de la traite et de l'esclavage et, plutôt que de se référer encore à l'exemple anglo-saxon, il recueille les expériences ou les témoignages venus des colonies françaises pour faire pièce au lobby esclavagiste des planteurs.

  • La chute du Mur et la réunification allemande ont été des éléments marquants de la fin du 20e siècle. Plus de vingt-cinq ans après, quel est le chemin parcouru par l'Allemagne ? Que reste-t-il notamment de la RDA dont la disparition en tant qu'État n'a pas fait disparaître les territoires, les populations, le patrimoine culturel et les mythes fondateurs ? C'est à partir de la triple perspective de "crise, culture, critique" que l'ouvrage tente de savoir comment les Nouveaux Länder ont évolué depuis l'effondrement de la RDA.
    Regroupant des contributions de spécialistes français et allemands, l'ouvrage tente de porter un regard sur les évolutions du quart de siècle écoulé en offrant un éventail de perspectives allant de l'histoire des idées et de la littérature à la politique et à l'économie en passant par l'histoire des arts et des médias. Il vient ainsi compléter et prolonger la recherche sur la RDA dans une perspective transnationale.

  • La solidarité, j'y crois

    Guy Aurenche

    • Bayard
    • 6 Novembre 2014

    Tout le monde se réclame de la solidarité, au risque de lasser. Pour autant, le mot n'est ni dépassé, ni galvaudé. Homme de convictions, Guy Aurenche montre combien la solidarité est l'expression la plus poussée de la vie sociale, de la relation à l'autre, de la responsabilité personnelle et d'une fraternité concrète, sans frontière.
    Loin d'être une obligation, une charge, la solidarité est joyeuse, enthousiasmante et bienfaisante. Le chrétien peut y voir une invitation profondément liée à sa foi, mais la solidarité est d'abord le fruit de notre humanité commune.
    Président du CCFD, l'auteur a suivi de nombreux projets de développement et de solidarité sur tous les continents. Dans la vie de tous les jours, et dans toutes les cultures, Guy Aurenche a saisi ces éclats de solidarité qui sauvent le monde.
    Un témoignage encourageant, à rebours du pessimisme et du cynisme ambiants.

  • Guy Aurenche évoque les phares de sa vie (Albert Camus, l'Abbé Pierre, Dom Helder Camara...), les procès qui ont marqué sa vie d'avocat (Les Irlandais de Vincennes, le général Aussaresse...), ses Combats pour les droits de l'Homme, de l'ACAT jusqu'à aujourd'hui, ses positions au sein de l'Eglise catholique, son inspiration biblique... Mais ce livre de conviction est centré sur son combat actuel : le CCFD. Le Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement, qui va fêter ses cinquante ans tout au long de l'année 2011, est un organisme d'Eglise créé par la volonté de Jean XXIII, et qui exprime depuis un demi-siècle l'engagement concret de l'Eglise dans ce qu'on appelait jadis le tiers-mondisme, ce qu'on préfère appeler aujourd'hui le développement solidaire, qui reflète un des grands thèmes du Concile Vatican II : " l'option préférentielle pour les pauvres ".

  • L'histoire de Camille est celle d'une jeune femme célibataire, sans enfant qui apprend brutalement qu'elle est atteinte d'un cancer de l'ovaire. Elle affronte jour après jour le cercle infernal de la lutte contre la maladie, ses protocoles, le centre anti-cancéreux, le monde hospitalier et surtout elle-même, ses propres interrogations, ses peurs, ses démons intérieurs. Elle ressent également une force incroyable qu'elle n'aurait jamais imaginée en de pareilles circonstances, une nouvelle façon d'appréhender la vie. Elle a le sentiment que cette maladie lui permet maintenant d'aller à l'essentiel, c'est-à-dire à l'amour. Celui que lui manifestent tous les êtres qui la soutiennent, ses parents, sa soeur, ses amis, ses collègues et même son chien. Un amour bien différent de celui qu'elle avait rêvé entre la belle au bois dormant et le prince charmant. Un amour désintéressé, un amour inconditionnel qui n'attend rien en retour.

  • Ce livre est une biographie spirituelle, un témoignage et un testament. Sur la base d'une autobiographie manuscrite de Christian Aurenche et de nombreux témoignages, le journaliste Frédéric Mounier raconte l'itinéraire de ce prêtre et médecin hors du commun qui, à l'appel du cardinal Marty, fut envoyé au Cameroun, en 1975, comme missionnaire « Fidei Donum ». Arrivé à Tokombéré, à l'Extrême-Nord du Cameroun, le P. Christian Aurenche est saisi par la beauté des lieux et l'art de vivre de cette communauté très ancienne, vivant une foi monothéiste profonde. « Ici, Dieu est partout » dira-t-il.
    Ce livre revient sur la rencontre de C. Aurenche avec le célèbre prêtre camerounais Baba Simon, dont le procès en béatification est en cours.
    Comment est-il devenu pour lui une figure spirituelle incontournable, qui va motiver toute son action, cet engagement infatigable au service des populations de Tokombéré ? Dans ce contexte, Christian Aurenche, expérimente qu'être prêtre et médecin forme un tout : « Qu'il s'agisse de la santé, de l'agriculture pour éviter la malnutrition, de l'éducation pour les jeunes scolarisés, ou encore de l'artisanat pour les femmes et de la pastorale locale... Le tout constitue un projet global pour l'Homme.
    Dieu nous appelle à nous engager partout. Si on veut apporter de l'espérance, il faut partir des besoins de l'homme, exprimés ou non. J'ai découvert cette humanité de Dieu : servir l'homme, c'est servir Dieu. » déclarait-il en 2016 à « La Vie ».
    Frédéric Mounier complète les éléments réunis par Christian Aurenche avec des mises en perspective permettant de comprendre les enjeux du Projet de Tokombéré.

  • La médecine de l'enfant ne peut être considérée dans tous les pays et à toutes les époques que comme l'ensemble des analyses, des recherches et des actions dont l'objectif est la protection de la santé de l'enfant et celle de son environnement humain : sa famille, sa communauté.
    Le rôle du pédiatre est de soigner, mais également d'accompagner et de protéger l'enfant bien portant.
    Pourtant, le constat établi est plutôt sombre. jamais l'enfant n'a été aussi précieux, accompagné, médiatisé et reconnu. Et dans le même temps, l'enfant risque d'être dépossédé de sa médecine : pénurie de vocations, effectifs réduits, services hospitaliers saturés. Au fil des pages de ce livre, les auteurs nous démontrent que le pédiatre a une place privilégiée pour assurer un rôle essentiel dans la médecine de l'enfant.
    L'évolution démographique actuelle et l'absence de renouvellement des spécialistes de l'enfant contribuent à faire de la pédiatrie une spécialité en péril... La lecture de cet ouvrage permettra en outre d'en préciser les conséquences.
    L'enfant en bonne santé (médecine scolaire, PMI, etc.), l'enfant vulnérable (environnement, maltraitante, etc.) et l'enfant malade (maladies infectieuses, chroniques, annonce d'un handicap, etc.) sont abordés avec un style vivant et de manière très pratique.
    Riche de multiples situations cliniques, cet ouvrage illustre le rôle fondamental de la consultation pédiatrique, tant par son contenu technique que relationnel.
    II séduira tous les pédiatres et les médecins généralistes en contact quotidien avec les enfants.

  • Guy Aurenche a toujours eu le souci de faire correspondre son engagement au service des droits de l'homme avec sa foi catholique. Non pour se donner bonne conscience, se justifier ou instrumentaliser le message du Christ, mais pour mieux se nourrir de la sève de l'Évangile. Pour l'auteur, le combat pour la justice contre tout ce qui bafoue ou défigure l'homme revêt aussi une dimension spirituelle. Guy Aurenche évoque tout cela avec Chantal Joly, ponctuant son propos de moments plus méditatifs.

  • Guerre économique, course à la rentabilité, compétition scolaire... En Occident comme sur la planète entière, le modèle de vie formaté par la logique de marché ressemble de plus en plus à la lutte de tous contre tous. Malheur aux vaincus ! Pendant que les gagnants dépensent sans compter que devient la solidarité ? Les associations qui s'en réclament sont-elles cantonnées à ramasser les blessés sur le champ de bataille en leur procurant simplement de quoi survivre ? Comment sortir de cette vision fataliste qui défait les liens entre les humains, émiette les sociétés et culpabilise les plus fragiles, chômeurs, précaires et étrangers accusés de tous les maux ?

  • Partout à travers le monde, des hommes et des femmes se lèvent pour refuser l'inacceptable et défendre la dignité humaine, une dignité qui n'en finit pas d'être bafouée. Génocides du Rwanda et de l'ex-Yougoslavie, scandale du travail des enfants, esclavage et tourisme sexuel, montée des fanatismes... Plus que jamais, la défense des Droits de l'homme demeure un combat d'actualité. Cinquante ans après son adoption par l'ONU, la Déclaration universelle qui les proclame est toujours un outil efficace, un horizon de sens possible pour une humanité en quête de justice et de paix. Mais, depuis 1948, la situation a beaucoup changé. Les Droits de l'homme suscitent toute une dynamique propre et des évolutions marquent profondément la scène internationale : montée en puissance des ONG, disparition du bloc communiste, interventions des juridictions internationales en cas de génocide, émergence du laboratoire européen , articulation des responsabilités du politique et de l'humanitaire... Ce nouveau livre de Guy Aurenche prend en compte cette réalité inédite et ouvre des pistes pour réfléchir à l'avenir des Droits de l'homme. Propos d'un homme de terrain, d'un praticien du combat humanitaire, il invite plus largement à une démarche éthique et éducative.

empty