Michel Lafon

  • Une séance de cinéma secrète une veille d'école, un premier coup de terreur face à un film d'horreur ou un trajet en bus à côté d'une inconnue qui nous donne l'impression d'être dans une comédie romantique... le cinéma est partout dans nos vies, et y laisse une trace plus profonde qu'on ne pourrait le croire.

    Dans ce livre, Jean-Baptiste Toussaint dresse une liste des 100 films qui l'ont marqué, en livrant des anecdotes de tournage méconnues, mais également les souvenirs qu'ils lui évoquent. Parce que parfois la situation dans laquelle on la découvre est aussi importante que l'oeuvre elle-même.

  • Dans L'Anatomie du scénario, John Truby utilise l'image de l'anatomie humaine pour expliquer comment les éléments dramaturgiques s'assemblent afin de constituer une histoire. Par exemple, qu'est-ce qu'un bon TV drama ?
    D'abord, il faut choisir « l'arène » où va se dérouler l'histoire. Et bâtir le réseau de personnages autour de solides liens contraires d'attraction/opposition. Puis tisser l'histoire à partir de l'entrelacement des « lignes de désir » des personnages, les unes ne dépassant pas un épisode (la résolution d'un crime dans Les Experts) tandis que les autres courront sur une ou plusieurs saisons. Reste à définir le ou les genres adoptés - soap opera, comédie, thriller, etc. - et à ménager l'« extensibilité » de la série, autrement dit sa capacité à durer ! Mais encore soigner l'originalité du concept, qui peut passer par une combinaison de différents genres ou par le choix d'une localisation géographique et temporelle inédite, comme l'excellente collision du milieu publicitaire et du New York des années 1960 dans la série Mad Men. Pour finir, peaufiner le développement émotionnel du (des) héros !
    Dans l'abondance de références romanesques et cinéphiles qui nourrissent le manuel de John Truby, J.K. Rowling côtoie James Joyce, et La Guerre des étoiles suit de près Boulevard du crépuscule. Observées de près, les fameuses sept étapes dégagées par John Truby collent aussi bien à la trajectoire du Parrain de Coppola qu'à la progression des héros de la série Six Feet Under ou au retour d'Ulysse dans l'Odyssée d'Homère.
    Concret, documenté, ingénieux et pratique, L'Anatomie du scénario est la bible de tout bon scénariste.

  • « Certains parlent de hasard, moi je crois au destin. Il devait donc être écrit quelque part que mon chemin croiserait un jour celui du cinéma. Cela ne signifie pas que je ne me suis pas battue avant pour tracer ma propre route et que je ne me bats pas depuis, chaque jour, pour poursuivre mon chemin. » Firmine Richard, comédienne plébiscitée du public pour ses rôles dans Romuald et Juliette, Huit femmes ou La Première Étoile, revient sur son parcours atypique et hors norme. Celui d'une jeune Guadeloupéenne, élevée seule par sa mère docker et femme de ménage, qui a réussi à s'imposer comme l'une des valeurs sûres du cinéma. Le courant l'a portée sur des rives surprenantes qu'elle nous dévoile aujourd'hui. Loin du politiquement correct, elle se livre avec authenticité et sincérité sur les coulisses d'un métier, celui de comédien, qui fait tant rêver, et plus largement sur notre société.

  • Les Quatre Filles du docteur March est un roman qui a marqué chaque génération depuis sa publication, il y a plus de cent cinquante ans. Moderne et féministe avant l'heure, il est aujourd'hui porté à l'écran par Greta Gerwig, avec un casting d'exception dont Emma Watson, Meryl Streep, Timothée Chalamet, Louis Garrel ou encore Saoirse Ronan.
    Dans ce livre richement illustré de photographies inédites du tournage, vous redécouvrirez l'histoire d'un des plus grands classiques de la littérature américaine ainsi que les engagements féministes de ses fameuses héroïnes et de l'auteure. De plus, les actrices du film racontent en quoi les combats de Meg, Jo, Beth et Amy résonnent encore en elles et sont toujours d'actualité.


  • elle respire la gaieté, la santé, la joie de vivre et pourtant.
    pour la première fois, l'enfant chérie de la télévision accepte de se livrer en confiant un secret douloureux : la grave maladie qui l'a privée, à vingt-deux ans, du bonheur d'être mère un jour. pour la première fois aussi, elle évoque l'accident tragique de didier pironi, le pilote de formule 1, qui fut l'amour de sa vie. ce récit émouvant, jalonné d'anecdotes, nous fait partager le chemin qui fut le sien, avec la rencontre du bouddhisme qui l'a aidée à guérir, à porter sur l'existence un regard différent, et à s'engager pour la défense du tibet.
    de cette philosophie, véronique jannot propose ici une explication lumineuse, un mode de vie au quotidien, à la portée de tous. elle donne également la parole à des femmes d'exception, rencontrées là où survit le peuple tibétain en exil, ainsi qu'à sogyal rinpoché, son guide spirituel. autant de témoignages qui nous mènent vers les hautes altitudes où se trouvent peut-être les vraies clés du bonheur.


  • Patrick Dewaere s'est éclipsé le 16 juillet 1982. D'une balle dans la bouche. Cela va faire 35 ans. L'âge qu'il avait au moment de tirer sa révérence.
    « Allez savoir ce qui se passe dans la tête d'un pianiste ! » s'exclamait-il au début de Beau-Père. Dans celle de l'acteur, il y avait le trauma d'une enfance bafouée. Par l'absence d'un père qui ne l'a jamais reconnu. Par un abus sexuel qui est resté impuni. Il a malgré tout tenté de se construire sur ce champ de ruines. Sans jamais tricher. Mais à toujours douter.
    Il aurait pu jouer les fiers, pourtant. Après les années café-théâtre avec Coluche, Miou-Miou et les autres, Les Valseuses le bombarde, avec Gérard Depardieu, tête de file d'une nouvelle génération d'acteurs. Il tient le haut de l'affiche avec Lino Ventura dans Adieu poulet, devient le Juge Fayard dit « le Sheriff », anoblit tous les losers grâce à Série Noire, Un mauvais fils, Beau-père ou encore Coup de tête... Ambitieux, exigeant, insatiable, Patrick Dewaere est devenu aujourd'hui un modèle pour tous les comédiens. Un comble pour celui qui fut systématiquement snobé aux César ou boudé par une presse indélicate. Le malheureux avait de quoi être paranoïaque. Et la drogue n'arrangeait rien.
    N'empêche, quel parcours ! Comme animé par un feu sacré, Dewaere s'est consumé devant et derrière les caméras, jusqu'à devenir un mythe. Sa vie est une saga fulgurante où l'on croise Miou-Miou, Ludmila Mikaël, Yves Boisset, Bertrand Blier, Claude Lelouch, Jean-Jacques Annaud et de nombreux artistes encore. Pour eux comme pour le public, le souvenir de Patrick Dewaere est inaltérable. Et la trace qu'il a laissée, ineffaçable. Captivante à remonter. Passionnante à suivre.

  • La saga culte de George Lucas a marqué des générations entières et continue de fasciner des millions de fans. Pour la première fois, un ouvrage collector vous fait pénétrer dans les coulisses de la légende, révélant ses secrets les mieux gardés ! Ce projet hors du commun rassemble des documents inédits, comme 200 reproductions de maquettes originales créées pour les six « Star Wars ». On y retrouve aussi les premiers dessins des personnages, vaisseaux et batailles mythiques :
    - le Faucon Millenium.
    - C-3PO (droïde humanoïde) et R2-D2 (robot de forme ovoïde).
    - le chasseur bombardier Y-Wing et le vaisseau léger de combat X-Wing.
    - La Cantina (bar qui regroupe malfrats, pilotes, truands, contrebandiers de toute la galaxie).
    - la station spatiale sidérale mobile, « l'Étoile de la Mort ».
    - la forêt des Ewoks, le vaisseau Rebel Blockade Runner, la bataille d'Hoth (L'Empire contre-attaque), et bien d'autres encore !

    Vous aurez également accès:
    - Aux créations inédites imaginées par George Lucas et qui n'ont jamais vu le jour à l'écran : la salle du trône de l'Empereur, le vélo de l'espace, etc.
    - Aux croquis préliminaires des inventions géniales de la saga (sabre laser, planètes, etc.).
    - Aux entretiens inédits avec Norman Reynolds, le directeur artistique de la trilogie originale récompensé aux oscars ; aux révélations de Gavin Bocquet, le chef décorateur des épisodes I, II et III ; aux esquisses originales des dessinateurs de la saga.
    - À toutes les archives les plus emblématiques de LucasFilm qui montrent le cheminement du concept jusqu'à l'écran.

    Une véritable bible qui regroupe les documents les plus confidentiels de la galaxie pour une aventure d'exception.

    CULTE !

    Scénariste, réalisateur, producteur de la saga « Star Wars », GEORGE LUCAS nous dévoile pour la première fois les secrets de la création de cette série culte. Il offre aux fans le plus fascinant des voyages avec l'aide de ses talentueux collaborateurs :
    J.W. RINZLER : auteur et rédacteur en chef pour Lucasfilm.
    DENNIS MUREN : responsable des effets spéciaux des épisodes IV, V, VI.
    JOHN KNOLL : responsable des effets spéciaux des épisodes I, II, III.
    LORNE PETERSON : responsable des maquettes pour les six films.

  • « Depuis que j'ai débarqué à Paris, en mars 2000, pour vivre ma passion, vingt années se sont déjà écoulées. Mais le temps n'est pas passé pour rien. J'ai pris les rênes de mon destin. Mon parcours est la preuve que la fatalité n'existe pas. On doit toujours garder un rêve en ligne de mire. » Comme la route a été longue pour Fabienne Carat, depuis son petit village du Sud-Ouest aux studios marseillais de Plus belle la vie ! Ce chemin semé d'embûches, c'est celui d'une petite fille de la campagne qui rêvait en secret qu'un jour elle irait à Paris danser et jouer la comédie. En dépit des brimades, moqueries et harcèlement auxquels la vie l'a confrontée, elle a gardé le cap et réalisé ses ambitions. Des plateaux de tournage à « Danse avec les stars », en passant par la chanson et un one-woman show, elle revient pour la première fois sur son parcours qui l'a vue devenir une artiste aux multiples talents et à qui tout réussit.

  • À l'occasion des 30 ans de Canal +, Léo Scheer sort de l'ombre et livre la vérité sur les origines de la chaîne. Concepteur et maître d'oeuvre du projet, il en fut pourtant le grand oublié, au profit de Pierre Lescure.
    Comment est née l'idée de cet OVNI télévisuel, la première chaîne qui exige de ses clients de payer un abonnement ? Canal + n'est pas le fruit de l'imagination fertile de créatifs impertinents, mais de celle de Léo Scheer, alors jeune et audacieux numéro 2 du groupe Havas, dont la mission était de faire du géant de la communication le leader multimédia d'Europe.
    Alors même que personne n'y croyait, il a su convaincre le président Rousselet et imposer un montage industriel, économique, juridique et logistique inédit. Une première mondiale. Plus incroyable encore, il est parvenu à donner corps à un pari fou hyperlibéral de un milliard de francs, en dépit d'une France conservatrice et d'un gouvernement nouvellement socialiste qui nationalisait à tour de bras. Un coup de maître au nez et à la barbe des politiques.
    La saga Canal + est une fresque de la France des années 1980 qui voit s'affronter puis s'allier deux générations que tout oppose : les « Tontons flingueurs » de la politique et les « Bronzés », de jeunes entrepreneurs arrivés à des postes clés. Des dialogues écrits par Michel Audiard sur un scénario de la troupe du Splendide.

    « L'ESPRIT CANAL ? UN HABILLAGE MARKETING POUR ALLER A LA PECHE AUX ABONNEMENTS. »

  • Une voix singulière, grave et rocailleuse. Adorable brin de femme coiffée à la garçonne, instinctive, aux grands yeux emplis d'émotion. Telle était Annie Girardot.
    Née en 1931 à Paris, elle se destinait à une carrière d'infirmière quand le syndrome de la comédie l'a rattrapée : en 1949, elle fait son entrée au conservatoire de la rue Blanche ; elle en sortira en 1954, auréolée de deux prix d'excellence, avant de rejoindre la Comédie-Française. Jean Cocteau voyait en elle « le plus beau tempérament dramatique de l'après-guerre ». Luchino Visconti, Marcel Carné, Jean Delannoy et Gilles Grangier l'ont dirigée ; Jean Marais et Philippe Noiret lui ont donné la réplique. Jusqu'à la fin des années 1970, elle tourne deux à six films par an, passant du rire aux larmes avec une grâce que saluera la profession en lui décernant, en 1977, le César de la meilleure actrice pour Docteur Françoise Gailland. Mais à la fin des années 1980, cinéma comme théâtre se détournent de la comédienne. Nul n'oubliera la cérémonie des César de 1996. Annie y reçoit le prix de la meilleure actrice dans un second rôle pour Les Misérables, le film de Lelouch, l'ami fidèle. « Je ne sais pas si j'ai manqué au cinéma français, lance-t-elle, mais à moi, le cinéma français a manqué... follement... éperdument, douloureusement. » Annie Girardot s'est éteinte le 28 février 2011, dans l'oubli d'elle-même - son combat contre la maladie d'Alzheimer a touché la France entière -, mais sa place est toujours demeurée intacte dans le coeur du grand public. Ce livre, riche de témoignages et de documents rares, a vocation à rendre hommage à une femme d'exception, dans sa désarmante simplicité.

  • En 2014, le Festival du cinéma américain de Deauville fête ses 40 ans ! Le Festival du cinéma américain de Deauville est, en France, le plus grand festival après Cannes. Son impact médiatique et professionnel peut rivaliser avec celui des festivals de Cannes, de Venise ou de Berlin. Il reste aujourd'hui le seul festival au monde à proposer au grand public et aux cinéphiles des projections 24h/24, durant 10 jours.
    Ce livre officiel accompagnera la quarantième édition de cette manifestation d'exception qui rassemble les rêves et les imaginaires populaires liés à la plus grande cinématographie au monde : le septième art américain, ses stars et ses mythologies. Retour sur 40 ans de cinéma, 20 ans de compétition, l'impact de la révolution numérique sur l'identité du cinéma, les jurys, les palmarès... Des témoignages de réalisateurs et acteurs français sur le cinéma américain, et le point de vue de réalisateurs et acteurs américains sur ce festival français viendront rythmer l'ouvrage (Vincent Lindon, Roman Polanski, Jean-Jacques Annaud, Carole Bouquet, Nicole Garcia, Cate Blanchett, Meryl Streep, Clint Eastwood, Harrison Ford, Michael Douglas, Martin Scorsese, les frères Coen, George Lucas).

  • Le Dr Gregory House est l'un des personnages les plus fascinants de la télévision. Imbu de lui-même, revêche, odieux aussi bien avec ses collègues qu'avec ses patients, ce médecin de génie se surpasse pourtant pour résoudre les cas médicaux les plus complexes. A la manière d'un enquêteur et épaulé par une équipe triée sur le volet, il assemble un à un les indices qui lui permettent d'étayer son diagnostic. Ce premier livre officiel offre aux fans un accès exclusif aux dessous de la série et à ses secrets de fabrication. Il contient des photos jamais publiées prises sur les différents lieux de tournage. Retrouvez en exclusivité les étonnantes histoires de la genèse de Dr House racontées par David Shore, le créateur de la série, ainsi que les confidences des acteurs à propos de leurs personnages, les réflexions des scénaristes sur les problèmes éthiques soulevés, et aussi les making-of des épisodes les plus appréciés ! Un livre indispensable pour les fans du Dr House !

  • Signoret, une vie

    Emmanuelle Guilcher

    Vingt-cinq ans après sa disparition, Simone Signoret reste irremplacée et irremplaçable. Emmanuelle Guilcher n'a cessé de l'admirer dès son adolescence : " J'avais treize ans et toute l'audace des jeunes filles timides persuadées que le monde leur appartient si elles désirent lui appartenir. Simone Signoret me fascinait. J'ai décidé de lui écrire comme à quelqu'un qui m'était familier. Simone a répondu... " Par la suite, Emmanuelle Guilcher a nourri sa passion pour cette femme, rencontrant ceux qui l'ont fréquentée, célèbres ou non. Après avoir recueilli plus de cinquante témoignages inédits, passé des heures à visionner de nouveau tous les films qu'elle a pu retrouver et enquêté durant dix ans sur les lieux foulés par les pas de son icône, elle retrace son parcours. De ses débuts de comédienne dans la France occupée à la rencontre de sa vie avec Yves Montand, de Casque d'or à la Madame Rosa de La Vie devant soi, de l'oscar à " l'affaire Marilyn ", de l'artiste à l'écrivain, elle relate les épreuves et les choix de cette femme engagée dans les grands combats de son temps, d'une " actrice dans son époque, un témoin sans pareil d'un demi-siècle fécond ".

  • Lettres à montand

    Carole Amiel

    9 novembre 1991.
    Yves Montand quitte ce monde sous un déluge d'hommages. Pourtant certains, déjà, s'appliquent à écorcher la légende... Pendant des années, Carole, sa compagne, luttera contre la calomnie. Pour Valentin, leur fils, qui n'avait pas trois ans à la mort de son père... Dans les moments de désarroi intense, Carole s'adresse au disparu. Ces Lettres à Montand sont l'écho de ses conservations unilatérales avec cet " Absent majuscule ".
    Un livre d'autant plus bouleversant qu'il demeure digne et pudique, malgré l'injustice d'une fausse paternité revendiquée, l'horreur d'une exhumation, les diffamations publiées sans scrupule, un enfant à protéger de ces infamies. Un livre qui ressuscite le vrai Montand, tel qu'on l'a aimé : perfectionniste, rayonnant, intact pour son public, intime en papa ébloui. Carole Amiel a dédié ces pages à Valentin, pour ses dix-huit ans, afin que sa majorité s'illumine du rayonnement de son père.
    Et de l'amour perpétué.

  • Columbo : d'un côté monsieur Tout-le-monde, de l'autre, l'enquêteur le brillant de la planète ! Son imper froissé, sa Peugeot 403 cabossée, sa dégaine négligée et son basset pantouflard...
    mais aussi son indéfectible politesse, ses expressions devenues cultes (" Quand je dirai ça à ma femme... ") et son éternelle étourderie ont valu à son interprète deux milliards de fidèles. Dans ces pages, Peter Falk nous fait visiter les coulisses de la série mythique, partager ses souvenirs avec des stars de légende, et pour la première fois nous raconte, avec un humour savoureux, tous les secrets de sa vie.

  • 1968. J'ai quatre ans. Au milieu d'un paisible village, ma main dans celle de ma mère, je me retrouve devant une immense porte rouge. La porte s'ouvre : « Bonjour, madame, voici donc le petit Frédéric ? » (.) Après, tout va très vite. On me tire par le bras, j'avance à reculons en hurlant des « maman ! » auxquels elle ne répond pas. À travers les jupes grises des « fiancées de Jésus », je regarde s'éloigner cette mère venue me déposer ici, comme un paquet.

    On l'aura compris, ce livre n'est pas une biographie d'« artiste » mais l'évocation, au fil des cicatrices, d'une jeunesse chaotique en quête d'amour et d'identité. Avec ses fugues et ses errances au coeur de la misère humaine, avec les femmes recherchées comme autant de mamans, et les hommes comme troublante découverte. Avec, enfin, la révélation du métier d'acteur. Pour oublier, jouer à la vie, acteur, ce n'est pas si mal. Et ça lui réussit.

    Un texte fort, sans complaisance, et un vrai « ton ». Frédéric Deban, semble-t-il, est aussi un écrivain.

  • « Toujours pressés par ce temps que l'on ne sait plus prendre ni parfois donner, nous subissons également des pollutions multiples, environnementales et psychologiques, qui fragilisent notre santé autant que notre moral. Il est urgent de réagir, et c'est possible ! Tout au long de ces pages, je vais vous emmener Au Fil de l'autre, des rencontres et des découvertes qui m'ont prouvé qu'il y a des moyens de vivre mieux, ensemble et en bonne santé. J'ai vu des forêts resurgir dans des pays désertifiés, des êtres sauver des animaux en voie de disparition, des cultivateurs reprendre avec succès des méthodes ancestrales non polluantes, et des médecins qui s'attachent à éviter les maladies avant d'avoir à les soigner. Car «bien se porter», cela passe par la connexion avec soi-même, une certaine discipline de vie, et aussi des médecines ou pratiques alternatives, dont certaines sont encore peu connues et qui peuvent aider un grand nombre d'entre nous. » Ce livre est à mettre au chevet de votre vie. Consultez-le régulièrement : c'est un brevet de mieux-être. À moins que vous ne le lisiez d'une traite, car il se dévore comme un roman.

  • Ainsi parlait Yoda

    Ollivier Pourriol

    D'abord Maître Jedi enseigna à Luke Skywalker comment utiliser la Force et, grand maître de l'Ordre Jedi, Yoda incarne la figure du sage guerrier. Ses répliques sont devenues cultes pour de nombreuses générations : «La peur est le chemin vers le côté obscur. La peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine mène à la souffrance». Ou encore : «Difficile à voir. Toujours en mouvement est l'avenir».
    Pour la première fois, Ollivier Pourriol décrypte les inspirations philosophiques qui ont permis d'inscrire la saga Star Wars dans le temps. De la pensée hindoue à Hegel en passant par la philosophie grecque, l'auteur nous entraîne dans la fabuleuse épopée philosophique qu'est Star Wars. Yoda est-il un stoïcien ? Anakin était-il prédestiné à sombrer vers le côté obscur ? Peut-on échapper à son destin ? Comment une République peut-elle devenir une tyrannie ? Et si les robots pouvaient penser ? Plus qu'une saga de cinéma, Star Wars touche à des valeurs essentielles.
    Ollivier Pourriol en explique ici le sens profond pour le plus grand bonheur des fans ou des amateurs de philosophie.

  • Il a couché avec un nombre incalculable de femmes mais n'avait jamais été inquiété par une grossesse... jusqu'à maintenant ! Une fois qu'on a un gosse entre les pattes, comment continuer à mener une existence débridée tout en restant un bon père ? Et surtout, comment conserver une vie sexuelle digne de ce nom ?

    Dans cet ouvrage, Barney nous livre ses secrets pour que la transition de « bro » - « brother », frère d'armes de la drague - à « papa » se fasse sans trop d'accroc. Découvrez toutes les astuces d'un vrai pro : que faire si l'accouchement est prévu le jour du Super Bowl ? Quels sont les cocktails les plus indiqués pour bébé ? Pourquoi la méthode CPMG « C'est Pas Mon Gosse » est-elle la meilleure attitude à adopter en public ? Comment choisir le prénom de son enfant pour qu'il ne finisse pas en punching-ball dès la maternelle ? Autant de questions auxquelles ce manuel indispensable apporte une réponse. Pour un high five à la paternité !

  • Pendant trente ans, Louis Bozon a partagé le quotidien de Marlène Dietrich. Une amitié née au début des années soixante qui est devenue une complicité quotidienne jusqu'à la disparition de la star, le 6 mai 1992.

empty