Aperture

  • Cette série, présentée à la fondation Cartier Bresson en 2020 puis au SF MOMA en 2021, a été réalisée par le photographe Gregory Halpern lors d'une résidence en Guadeloupe. Le titre, référence à Aimé Césaire, traduit le caractère hybride du travail d'Halpern qui a voulu témoigner à travers paysages et portraits de l'histoire mouvementée de l'archipel mais aussi de sa nature luxuriante.

  • Héraut de la photographie japonaise moderne, Shomei Tomatsu est connu pour ses photographies prises au Japon tout de suite après la Seconde Guerre Mondiale. Chewing Gum and Chocolate nous raconte la présence militaire américaine et l'influence de la culture américaine sur la jeunesse et la société. Les cadrages et les gros plans ainsi que le travail sur les textures et les matières saisissent par leur modernité.

  • À la fin des années 1950 et tout au long des années 1960, Kwame Brathwaite a utilisé ses photographies pour populariser le slogan politique « Black Is Beautiful ». Cette monographie, la première jamais consacrée à la carrière remarquable de Brathwaite, raconte l'histoire d'un personnage clé de la deuxième Renaissance de Harlem.

  • Cinquième volume dans cette collection de petites monographies des grands noms de la photographie.

  • Ce livre rassemble les images que la photographe Gillian Laub a faites de sa famille sur les 20 dernières années. Par le prisme de sa famille dont les parents ont des vues politiques opposées, qui a connu la vieillesse et la pandémie de Covid 19, elle cherche à montrer comment les grandes fractures de la société américaine contemporaine se montrent également dans la vie des familles et des communautés.

  • « Italian Views » est la suite de la série « Out My Window » de Gail Albert Halaban, connue pour ses portraits domestiques intimes sur le fond suggestif de la ville. Après avoir guetté dans sa première publication les fenêtres des appartements parisiens, Albert Halaban se rend cette fois-ci en Italie, pays qu'elle parcourt de haut en bas, documentant les fenêtres et les vies des habitations et des habitants de Florence, Milan, Venise, Palerme, Rome et Naples.

  • Nouvelle édition reliée pour cette série de Nan Goldin qui fit date dans l'histoire de la photographie contemporaine.

  • Quelques semaines après le passage de l'ouragan Katrina, Richard Misrach a photographié les graffiti laissés sur les murs des maisons par les habitants abandonnés à leur sort. Autant de témoignages de l'impact de ce cataclysme sur les hommes.

  • Mondialement connu pour ses photo-reportages, Bernard Plossu a également documenté ses différents voyages au Mexique. Avec plus de 300 photographies inédites, cet ouvrage présente, en un seul volume et pour la première fois, l?intégralité des voyages du photographe dans ce pays de 1960 à 1980.

  • Le photographe suédois JH Engström poursuit son travail autobiographique à travers l?exploration de son quotidien. Sketch of Paris retrace, en couleur et en noir et blanc, vingt ans de ses séjours dans les mondes interlopes de la ville lumière.

  • Anglais The notion of family

    Latoya Ruby Frazier

    • Aperture
    • 1 Décembre 2016

    Now available in a paperback edition, LaToya Ruby Frazier's award-winning first book, The Notion of Family, offers an incisive exploration of the legacy of racism and economic decline in America's small towns, as embodied by her hometown of Braddock, Pennsylvania.
    The work also considers the impact of that decline on the community and on her family, creating a statement both personal and truly political-an intervention in the histories and narratives of the region. Frazier has compellingly set her story of three generations-her Grandma Ruby, her mother, and herself-against larger questions of civic belonging and responsibility. The work documents her own struggles and interactions with family and the expectations of community, and includes the documentation of the demise of Braddock's only hospital, reinforcing the idea that the history of a place is frequently written on the body as well as the landscape. With The Notion of Family, Frazier knowingly acknowledges and expands upon the traditions of classic black-and-white documentary photography, enlisting the participation of her family, and her mother in particular. In the creation of these collaborative works, Frazier reinforces the idea of art and image-making as a transformative act, a means of resetting traditional power dynamics and narratives-both those of her family and of the community at large.

  • Home away from home

    Taysir Batnji

    Le projet Home Away From Home du photographe palestinien Taysir Batniji a été réalisé dans le cadre de Immersion, une commande photographique franco-américaine lancée par la Fondation d'entreprise Hermès et Aperture Foundation. Batniji mélange des photographies, des archives de sa famille, des dessins et des textes qui illustrent la dislocation et les différentes notions de « foyer » comme se les représentent les membres de sa famille qui ont immigré aux États-Unis depuis le Moyen-Orient. Ce projet sera exposé aux Rencontres d'Arles 2018.

  • Seeing Science propose une collection accessible à tous d'essais et de clichés sur le rôle de la photographie dans la visualisation scientifique et le développement du savoir humain : du micro au macro, ce volume explore la façon dont la science devient perceptible grâce à l'image photographique.

  • Le photographe américain Matthew Porter présente ici un portfolio de 25 images. On y retrouve ses voitures anciennes suspendues en hauteur au-dessus de carrefours dans un décor typiquement américain. Une série qui oscille entre les scènes cultes de course-poursuite du cinéma comme Bullitt avec une certaine nostalgie et un aspect topographique qui rappelle la réalité américaine d'aujourd'hui.

  • Dans ce nouveau projet, la talentueuse photographe argentine Alessandra Sanguinetti propose un voyage intuitif à travers la France d'aujourd'hui en train, bus et voiture. Entre villes cosmopolites et communautés rurales isolées, de Calais à Marseille en passant par Paris, elle rend compte en couleur de son observation de la vie quotidienne comme d'un théâtre en mouvement. L'ouvrage luxueux est doré sur tranches et recouvert de velours pourpre.

  • Le critique anglais Gerry Badger, qui a coécrit avec Martin Parr Le Livre de photographies : Une Histoire, est un fin connaisseur de la photographie contemporaine. Sa vision théorique de cet art est à la fois accessible et intelligente.

  • Profondément humaniste, la photographe américaine Mary Ellen Mark (1940-2015) a toujours tourné son appareil vers les exclus et les marginaux avec beaucoup de compassion et une grande proximité. Tiny Streetwise Revisited reprend la célèbre série sur la vie de Tiny Blackwell, prostituée avec qui elle fit connaissance alors qu'elle avait treize ans. Pour cette réédition, l'ouvrage est augmenté de photos plus récentes de Tiny à l'âge adulte, prises lors de nouvelles visites de la photographe.

  • Anglais Monograph

    James Welling

    • Aperture
    • 1 Février 2013

    Une superbe rétrospective de l'oeuvre du photographe américain James Welling à l'occasion d'une exposition, actuellement à Cincinnati, et qui voyagera à Zurich à l'automne. Depuis les années 70, il explore les possibilités du medium photographique, entre abstraction et recherche formelle. Cette monographie consacre son influence sur les photographes contemporains.

  • The Photography Workshop Series est une nouvelle collection qui se propose d'éditer une série d'ateliers mis en place avec des grands noms de la photographie contemporaine. Chaque photographe invité choisit un thème et, s'appuyant sur ses propres images, explique son approche créative et ses idées sur la photographie.

  • Anglais The cat photographer

    Walter Chandoha

    Né en 1920, Walter Chandoha est le père de la photographie animalière en studio qu'il pratique depuis les années 1940. Ses clichés ont été publiés dans toute la presse, de Life à National Geographic. Ce petit livre, qui rassemble une cinquantaine de photos de chats domestiques des années 60 à 80 restitue avec humour le kitsch de son époque.

  • Publié en 1968, The Bikeriders explore au plus près les récits et les personnages du Chicago Outlaws Motorcycle Club. L'ouvrage, en format magazine, présente les clichés noir et blanc originaux et les entretiens réalisés par Danny Lyon de 1963 à 1967, alors qu'il appartenait à ce gang de motards. Lyon trace un portrait authentique, personnel et sans concession d'hommes et de femmes en marge de la société. Son style engagé et son réalisme cru mais empreint d'humanisme rappellent le mouvement du Nouveau Journalisme, popularisé dans les années 1960 par Joan Didion, Truman Capote ou Tom Wolfe. Wolfe définit ce courant comme une investigation artistique ("Investigation is an art, let's just be kind of artists"). Avec The Bikeriders, le photographe s'est immergé dans le sujet, venant amplifier la force de l'oeuvre et l'intérêt qu'elle suscite en nous. Danny Lyon n'a pas seulement photographié ces motards; il a voyagé avec eux et a partagé leur mode de vie. À travers cette série de photographies, c'est un véritable hommage qu'il leur rend.

  • Anglais Diane arbus untitled

    Diane Arbus

    Ce troisième ouvrage sur les photographies de Diane Arbus est le seul qui soit consacré à une seule série. Les images de Untitled ont été prises dans des centres pour handicapés mentaux entre 1969 et 1971, les dernières années de la vie de Diane Arbus. Même si elle envisageait effectivement un livre sur le sujet, la plus grande partie de ces clichés est restée inédite jusqu'à cette publication.

empty