Chene

  • Première neige

    Jeremie Villet

    • Chene
    • 28 Octobre 2020

    Plongez en pleine neige dans l'ouvrage le plus poétique de l'année.

    Jérémie Villet pense que quelque part sur Terre, notre imagination devient réalité. Il a arrêté ses études pour voyager seul avec son matériel et son petit traîneau. Au fil de ses longues expéditions solitaires dans des lieux reculés, Jérémie utilise la neige comme un peintre utilise du papier blanc pour révéler la pureté de la nature. Chaque année, lorsque la neige tombe pour la première fois avec les dernières feuilles d'automne, les paysages blancs forment un décor parfait. La neige efface le superflu, balaie l'excès et fait ressortir l'essentiel. Loin du reste du monde, cette scène immaculée est restée son jardin d'enfance, et la photographie, son droit inaliénable de rêver.

    Les photographies de Jérémie Villet ont reçu de nombreux prix, dont le Wildlife Photographer of the Year et le European Photographer of the Year, et sont parues dans de nombreuses revues.

    Publié pour la première fois en auto-édition, ce livre en tirage limité est tout aussi poétique que magnifique. Chaque photographie nous donne la sensation d'être dans la neige avec ces animaux. A travers ses photos, Jérémie Villet aime exposer la réalité paradoxale de la nature, un "mélange de beauté absolue et accueillante" et de "force hostile puissante".

  • Vous avez entre vos mains un ouvrage de photographes parmi les plus doués de notre siècle. Chaque jour, elles et ils prennent des risques, loin de leur famille, pour recréer ces liens que notre culture a délibérément rompus. Page après page, vous vous laisserez surprendre par les innombrables formes que peut prendre la beauté. De l'horreur rationalisée des élevages américains capturée par George Steinmetz aux irréversibles cicatrices que nos industries infligent encore aux écosystèmes dévoilées par Henry Fair, vous ne pourrez en sortir indemnes.
    - CÔME GIRSCHIG.

    L'humanité est à un moment charnière de son histoire. Face à la menace d'extinction qui pèse sur plus d'un million d'espèces végétales et animales, les Nations Unies ont affirmé que dans toute l'histoire de l'humanité, jamais la nature n'avait été aussi fragilisée. À la lumière du nombre croissant de catastrophes naturelles et d'environnements pollués, ainsi que de la montée du niveau des eaux, l'époque géologique actuelle est désignée sous le nom d'Anthropocène, qui reflète l'influence indélébile et irréversible des activités humaines sur la surface terrestre.

    Dans cet ouvrage essentiel et pertinent, ces problèmes majeurs de notre époque sont abordés par douze photographes contemporains parmi les plus influents de planète : Joel Sartore, Paul Nicklen, Ami Vitale, Brent Stirton, Frans Lanting, Brian Skerry, Tim Laman, J Henry Fair, Cristina Mittermeier, Richard John Seymour, Georges Steinmetz, et Steve Winter. C'est avec bienveillance, lucidité et des détails captivé et des détails captivants qu'ils nous content l'histoire à l'origine de leurs images exceptionnelles et analysent les enjeux imminents pour notre planète et pour l'humanité.

  • 26 avril 1986. La catastrophe de Tchernobyl détruit en quelques heures bon nombre de vies, une ville, des villages, une région. C'est un désastre à la fois écologique et humain, qui restera gravé dans la mémoire collective et dont les cicatrices mettront plus de neuf cents ans pour, peut-être, disparaître.

    À travers une introduction richement illustrée d'infographies et de photographies d'époque, ce livre fait la lumière, pour la première fois, sur la ville utopiste de Pripyat et le complexe de Tchernobyl, l'accident fatal et les tentatives pour contenir le drame.
    Des cartes détaillées de la zone permettent d'explorer la ville, ses infrastructures, ses habitations ainsi que les villages alentour.
    Des photographies d'archive viennent mettre en regard le présent et le passé, comme autant d'instantanés, de fragments de vie des hommes et des femmes qui vivaient là, autrefois.

    Laurent Michelot, photographe passionné, explore à travers 150 photographies inédites, ces lieux aujourd'hui abandonnés.

  • Une collection de plus de 200 images satellites originales du compte Instagram populaire Daily Overview Instagram qui nous donne une nouvelle perspective sur notre seule et unique maison.

    Des champs de tulipes néerlandais aux échangeurs routiers émiratis, en passant par une ville fantôme chinoise ou un cimetière d'avions californien, les images se succèdent et se combinent pour dresser un portrait de notre planète comme vous ne l'avez jamis vue.

    Overview vous offre un voyage photographique autour de la Terre vue d'en-haut. Il met en évidence la beauté et la singularité de notre planète, mais aussi sa fragilité. Il permet une compréhension de l'interconnexion de toute vie, de l'impact de l'homme sur son environnement et du désir accru d'en prendre soin.

    SOMMAIRE : Là où nous...
    - Cultivons - Extrayons - Produisons de l'énergie - Vivons - Bougeons - Concevons - Jouons - Jetons - Ne sommes pas

  • Soleil noir

    Job Roger

    • Chene
    • 15 Mai 2019

    Trois années durant, les photographes Roger Job et Gaëlle Henkens ont été adoptés par des éleveurs de taureaux en Camargue. Grâce à l'un d'eux, qui leur ouvrit ses portes afin de transmettre sa passion, ses craintes et ses espoirs, ils ont essayé de comprendre et de raconter une culture unique qui érige dans les villages du delta du Rhône des statues à la gloire de ses taureaux.Après plus de 160 journées de prise de vues, l'objectif est de faire connaître une dévotion particulière qui n'a rien à voir avec la tauromachie espagnole.

  • Au cours Florent

    François Florent

    • Chene
    • 14 Novembre 2018

    En 1967, François Florent créé le Cours Florent. Au tout début, il donne des cours d'art dramatique à une dizaine d'élèves dans une salle du lycée Carnot, prêtée par Conservatoire municipal du XVIIe arrondissement à Paris.
    Premiers élèves  : Francis Huster et Jacques Weber... Le succès de son cours l'incite finalement à créer sa propre institution, à la demande d'élèves toujours plus enthousiastes, affluant de Paris et de province pour suivre son enseignement. Le cours prend rapidement de l'ampleur et s'agrandit progressivement jusqu'à devenir l'institution emblématique telle qu'on la connait aujourd'hui, s'étendant sur quatre campus en France et en Belgique.   Dans cet ouvrage, François Florent nous raconte ses «  Florentins  », ces élèves aujourd'hui célèbres du monde du théâtre et du cinéma, qui ont fait et font vivre l'école, présentant le parcours et portrait  de 70 d'entre eux, photographiés par l'inimitable studio Harcourt.
    Un livre à la croisée des chemins, où art, théâtre et photographie se rencontrent, pour notre plus grand bonheur.

  • La Corée du Nord

    ,

    • Chene
    • 28 Septembre 2016

    Loin des débats sur le nucléaire ou la géopolitique, ce livre s'attache à montrer les différentes facettes d'un pays aux mille contradictions. Benjamin Decoin a su saisir en images les aspects les plus étonnants de la culture coréenne : agriculture intensive, culte de la personnalité des leaders, éducation, travail... Et Antoine Bondaz, spécialiste de la Corée du Nord, éclaire les principaux points obscurs de cette culture mal connue.

  • Démocratisé dans les années 1970 par la marque Polaroid, l'appareil photo instantané, révolutionnaire, n'a cessé depuis de faire des émules ! Très populaire et ludique, il amuse les petits comme les grands, et permet de fixer en une seconde un moment de joie ou un événement cocasse. Il est d'autant plus prisé aujourd'hui qu'il fait maintenant partie de ces objets vintage, qui redeviennent très tendance. Cet album photos est l'occasion de rassember vos plus belles images instantanées, qu'il s'agisse de grands moments ou de petits souvenirs du quotidien.

  • Composée d'une série originale de photographies peintes à la main et rehauts à la feuille d'or, La Parade colorée, conte photographique, allie le travail exceptionnel et hors du temps de la photographe Lisa Roze aux vers délicats de Cédric Villani, faisant de cet ouvrage un objet aussi précieux qu'atypique. Ce conte poétique emmènera le lecteur dans un monde à part, où les artistes (Vanessa Paradis, Matthieu Chédid, Marie-Agnès Gillot, Thomas Dutronc, Léa Seydoux, Mariacarla Boscono, Gaspard Ulliel, etc.) sont nimbés de féerie et de poésie, un monde atemporel et onirique, d'où il risquerait bien de ne plus vouloir revenir...

  • Premier groupe radiophonique et première entreprise culturelle en France, Radio France nous ouvre ses portes et nous invite à en découvrir les coulisses. Qui se cachent derrière ces émissions mythiques qui rythment nos jours et nos nuits ? Comment se préparent les débats en direct ? Quel est le quotidien d'un journaliste de la matinale ? Quels sont les différents métiers de la radio, entre créations radiophoniques, reportages et programmation musicale ? Comment fonctionnent les orchestres, le choeur et la maîtrise de Radio France ?
    En s'appuyant sur de nombreux témoignages, de documents inédits puisés dans les archives de la Maison de la Radio, Gérard Courchelle, journaliste à Radio France depuis 1980, nous raconte cette passionnante aventure.

    /> Une lecture interactive grâce aux 20 extraits d'émissions mis à disposition par l'INA spécialement pour le livre :
    La première revue de presse, l'annonce de la chute du mur de Berlin, Jacques Chancel dans Radioscopie, de vifs échanges entre Jean-Louis Bory et Georges Charensol dans Le Masque et la plume, un concert de clôture du Festival de Montpellier...

  • Créations de chaînes, programmes innovants, événements historiques, grandes célébrations nationales, films à succès, séries à ne pas manquer, depuis 60 ans, la télévision est l'invitée permanente du foyer. S'appuyant sur les archives et documents photographiques de Télé 7 Jours, magazine le plus lu de France, créé en 1960, cet ouvrage remonte le temps d'un univers toujours en mouvement, suscitant la nostalgie de programmes ou de présentateurs disparus et interrogeant les nouvelles formes de la télévision aujourd'hui.

    Tout au long du livre, découvrez les surprises de Télé 7 Jours : dépliants et documents reproduits en fac-similés vous permettront de plonger dans cet univers fascinant.

  • L'affaire SeaFrance les a fait connaître aux français, la crise du capitalisme financier leur a donné une nouvelle actualité : les Scop, Sociétés coopératives et participatives, sont des entreprises à la fois semblables aux entreprises classiques et très différentes. En 40 tableaux construits avec passion et minutie par le photographe Jean-Robert Dantou, accompagnés d'images métier et de quelques mots pour en rappeler l'histoire, cet ouvrage vous invite à rencontrer ceux qui aiment les lundis.
    Salariés de Scop de toute taille, de toutes les régions de France et de tous les secteurs d'activité, ils partagent, au-delà de la passion pour leur travail, le destin de leur entreprise dont ils sont pour la plupart associés. À travers ce voyage essentiellement visuel, c'est tout un mouvement d'entreprises né au début du siècle dernier mais profondément moderne que vous êtes convié à découvrir.

  • « Dans ma démarche photographique, je souhaite montrer l'harmonie présente en chaque être humain à travers la personnalité, et notre unité avec la Nature. J'ai toujours beaucoup de plaisir à découvrir le résultat. » A travers plus de 100 portraits d'anonymes et de personnalités telles que Michel Onfray, la photographe Joëlle Dollé rend hommage au légume.
    « Le potager porte les valeurs de la terre, de la solidarité, de la protection nécessaire de l'environnement puisque ses jardiniers ont la conscience visible que la terre nous nourrit.
    Humains conscients de cet héritage, notre responsabilité est de le sauvegarder et de le faire fructifier. » Accompagnées d'anecdotes sur les symboles, proverbes, coutumes et croyances autour des légumes, ces mises en scène ludiques apportent un autre regard sur les valeurs de la terre, de la solidarité, de la protection de l'environnement.

  • Un certain Robert Doisneau

    Collectif

    • Chene
    • 21 Mars 2012

    Un livre inclassable - ex-voto, fourre-tout ou pot-pourri suivant l'humeur.
    Rien d'un tableau de chasse - des images, des mots ramassés par un mutant. Tous ces éléments laissés à leur fantaisie de dérapages incontrôlés. En somme, des autoportraits donc traités avec une infinie pitié et un brin de dérision, avec le secret espoir que cette cueillette contribue à déranger l'ordre établi. Tout ceci n'est absolument pas sérieux, Dieu merci.

  • « deux bras de paille, un dos de foin, blessés, troués, disjoints, ils s'en venaient des loins, comme d'une bataille. » (emile verhaeren, les campagnes hallucinées) la tradition des hommes de paille remonte à la nuit des temps et ils subsistaient encore en grand nombre dans nos campagnes dans les années 1950. à leur fonction proprement utilitaire s'ajoute à cette époque une puissance symbolique et magique. la mécanisation des travaux agricoles et surtout la généralisation des répulsifs chimiques leur fait déserter les champs et les vergers. ces dernières années, apercevoir l'une de ces rares et frêles silhouettes suffisait à faire renaître le souvenir d'une campagne d'un autre temps. aujourd'hui, ils semblent bel et bien sortir de leur oubli. ils se dressent avec fierté dans les plaines et les jardins. si leur accoutrement a quelque peu changé, leur mission est toujours la même : préserver les semis et les plantations des prédateurs. ils ont leurs cultures de prédilection. c'est ainsi qu'ils servent surtout à la protection des plantations de céréales, pois ou haricots. toujours revêtus de vieux vêtements, bourrés de paille ou de chiffons, coiffés d'un béret ou d'un chapeau, les uns conservent leur allure d'antan, les autres ont troqué ces vieilleries pour de nouvelles matières : la mode est désormais aux couleurs fluorescentes et aux matières plastiques. les voilà devenus porteurs de bouteilles et de bidons, à leurs bras sont accrochés de multiples compact-discs... si les hommes de paille ressuscitent aujourd'hui, leur raison d'être n'est plus seulement la garde des jardins et des champs. en effet, la confection d'épouvantails ne deviendrait-elle pas un art à part entière ? cette incroyable galerie de portraits réalisée par christophe lefébure, photographe et historien, nous plonge dans un univers incroyable, parfois effrayant, souvent plein d'humour, mais toujours étrange et un peu mystérieux, celui des hommes de paille...

  • Horst Faas

    Faas-H+Gedouin-H

    • Chene
    • 27 Août 2008

    Horst faas a commencé sa carrière en 1951 comme photographe chez keystone photo agency, avant de rejoindre associated press à partir de 1956 comme photographe puis à partir de 1974 comme rédacteur en chef photo pour l'europe, l'afrique et le moyen-orient et ce jusqu'en 2004. il a couvert de nombreux conflits (congo/1960-1962, algérie/1962, vietnam/1962-1973, bangladesh/1972), israël/1973, etc.), mais aussi d'autres gros événements comme tous les jeux olympiques à partir de 1972. pour son travail de photographe, il a reçu - entre autres - deux prix pulitzer, deux prix robert capa, et le prix erich salomon en allemagne. il a formé et dirigé de nombreux photographes (henri huet, nick ut, eddie adams, christine spengler, etc). c'est donc en tant qu'acteur majeur et témoin privilégié qu'il décrypte pour nous dans ce livre 50 ans de photojournalisme : la place de la guerre du vietnam dans l'histoire du photojournalisme, ce qui fait qu'une photo devient une grande photo, la censure, le pouvoir des images, ce que représente la couverture d'événements comme les jeux olympiques, ou les évènements politiques. l'évolution technologique et le passage au numérique ont aussi été parmi ses préoccupations majeurs des vingt dernières années. son témoignage et ses commentaires d'images - dont certaines sont devenues des icônes - nous permettent de mieux comprendre les coulisses de ce monde et le statut de l'image dans les médias.

  • Si l'on s'évadait le temps d'un dimanche ? Juste une parenthèse pour une journée de loisirs sous le signe de la gaieté et de la légèreté. Et si l'on s'accordait une escapade à la campagne à travers ce carnet de photos à feuilleter comme un album de souvenirs ? Randonnées dynamiques, sous-bois, sentiers de montagne... Nonchalance au jardin, ombrelle et balancelle... Plaisirs du jardinage, chasse traditionnelle, pêche et promenades à cheval ou à bicyclette. La campagne déploie ses charmes, et à l'appel des beaux jours, on ne saurait lui résister, en 1900, en 1950, tout comme maintenant...

  • Le labyrinthe horvat

    Frank Horvat

    • Chene
    • 9 Novembre 2006

    Photographie documentaire, photos de mode, portraits, nature, sculpture, villesoe Né en 1928, Frank Horvat a abordé tous ces sujets avec la même maîtrise. Présentant toutes les facettes de son oeuvre, l'exposition s'annonce comme un labyrinthe balayant les univers photographiques de ce grand artiste. Ce livre est le catalogue de l'exposition qui aura lieu de décembre 2006 à février 2007, à l'Espace Paul Landowski de Boulogne-Billancourt.

  • Sean Flynn, missing in action, disparu au Cambodge. Robert Capa, mort en Indochine. Agustin Centelles, le photographe oublié de la guerre d'Espagne. Alberto Korda, éternel photographe du Che dont le portrait aurait dû lui rapporter des millions. Tous étaient de brillants photographes mais ont connu des destins hors du commun. Tragiques ou mystérieux.

  • Photographe de voile de renommée mondiale, Gilles Martin-Raget nous invite, dans ce nouveau livre, à parcourir une compilation de ses plus belles images prises en mer durant les dix dernières années. Sa production réalisée sur les plans d'eau du monde entier reflète non seulement l'évolution spectaculaire de la voile et du nautisme dans toutes ses pratiques, mais également celle de la photographie et de la manière d'approcher les sujets maritimes.

  • Rencontres

    Jean-Marie Perier

    • Chene
    • 3 Octobre 2012

    « Ma chance, c'est d'avoir toujours su que j'avais de la chance. En effet, avoir vingt-deux ans en 1962 faisait déjà de moi un privilégié, mais se retrouver par hasard là où il fallait et avec qui il fallait tenait du miracle. » Depuis les années 1950, Jean-Marie Perier a photographié les grands noms de la musique anglo-saxonne, qu'ils soient issues des courants jazz, rock, pop ou folk. À travers ce recueil photographique, rassemblant près de 200 clichés pour beaucoup inédits, Jean-Marie Périer nous livre tous ses souvenirs de tournée, de reportages pour le magazine « Salut les copains », de prise de vue pour les pochettes de disque ou d'instants volés qu'il a passés avec les plus grands artistes tels que Miles Davis, Dizzy Gilepsie, Chuck Berry, Marianne Faithfull, les Beatles mais aussi (et surtout) les Rolling Stones , croquant avec humour le portrait souvent méconnu ou inattendu de ces icônes internationales.

  • « Des Racines et des Ailes », diffusée sur France 3 depuis 1997, est une émission qui conjugue histoire, voyage, patrimoine, artisanat... Ses reportages sont très riches en contenu et en iconographie, et font appel à des spécialistes ou des témoins privilégiés qui permettent d'établir le lien entre passé et présent. Un mercredi sur deux, l'émission offre une immersion totale au coeur d'édifices prestigieux et de lieux au passé étonnant, notamment choisis pour leur beauté architecturale. L'ouvrage Paris au fil de la Seine propose de partir à la découverte d'une des plus belles villes du monde et de la parcourir le long de son fleuve mythique, la Seine. Ses ponts, ses musées, ses jardins, son architecture, et même son art de vivre sont autant de trésors que recèle la ville lorsque l'on longe ses berges. Du pont Mirabeau, jusqu'à la pointe de la célèbre pyramide du Louvre, sans oublier les allées du jardin des Plantes ou les rues de la place de la Concorde, cet ouvrage ponctué d'interventions d'experts constitue un véritable voyage historique et patrimonial pour découvrir ou redécouvrir les multiples facettes de la ville Lumière.

  • Souffrant de l'image de chanteur à succès dans laquelle il se sentait enfermé en france, charlelie part pour les etats-unis où il se sent enfin le droit d'être artiste et se voit rapidement reconnu comme tel au travers du travail qu'il expose. il vit donc son installation à new york comme le point de départ d'une véritable reconstruction et c'est là le coeur de son travail de plasticien. c'est pourquoi son oeuvre photographique sur la ville présente aussi bien l'énergie qui s'en dégage, que des lieux abandonnés ou des chantiers. new york est vue ici sous l'angle de la ville de tous les possibles, où chaque chose est en évolution permanente et où chaque individu peut passer sa vie à se construire et se reconstruire.

empty