Taschen

  • Pendant six ans, Sebastião Salgado a sillonné l'Amazonie brésilienne et photographié la beauté sans égale de cette région hors du commun: la forêt, les cours d'eau, les montagnes, les peuples qui y vivent - un irremplaçable patrimoine de l'humanité.
    Dans la préface de ce livre, Salgado écrit : «Pour moi, c'est la dernière frontière. Un univers mystérieux dans lequel la puissance de la nature est ressentie comme nulle part ailleurs sur Terre. Ici s'étale à l'infini la forêt qui abrite un dixième de toutes les espèces animales et végétales. Le plus grand laboratoire naturel au monde.» Salgado s'est rendu auprès d'une douzaine de tribus indigènes organisées en minuscules communautés à travers la plus grande forêt tropicale de la planète. Il a témoigné de la vie quotidienne des Yanomami, des Asháninka, des Yawanawá, des Suruwahá, des Zo'é, des Kuikuro, des Waurá, des Kamayurá, des Korubo, des Marubo, des Awá et des Macuxi : de la chaleur de leurs liens familiaux, de leurs chasses et de leurs pêches, de leur façon de préparer et partager les repas, de leur merveilleux talent pour se peindre le visage et le corps, de l'importance de leurs chamanes, de leurs danses et de leurs rituels.
    Sebastião Salgado a dédié ce livre aux peuples indigènes de la région amazonienne du Brésil: «Je souhaite, de tout mon coeur, de toute mon énergie, de tout ce qui vit intensément en moi, que d'ici à cinquante ans ce livre ne ressemble pas à un registre d'un monde perdu. Amazônia doit continuer à être.»

  • « Dans GENESIS, mon appareil photo a permis à la nature de me parler. Écouter fut pour moi un privilège » - Sebastião Salgado.

    En 1970, à 26 ans, Sebastião Salgado se retrouve par hasard pour la première fois avec un appareil photo entre les mains. En regardant dans le viseur, il a une révélation : brusquement, la vie prend un sens. Dès lors - même s'il lui a fallu des années de travail acharné avant d'acquérir l'expérience nécessaire pour pouvoir vivre de son travail de photographe - l'appareil photo devient l'outil par lequel il interagit avec le monde. Salgado, qui a « toujours préféré la palette en clair-obscur des images en noir et blanc » prend quelques photos couleur à ses débuts, avant d'y renoncer définitivement.

    Élevé dans une ferme au Brésil, Salgado éprouve un amour et un respect profonds pour la nature; il se montre aussi particulièrement sensible à la façon dont les êtres humains sont affectés par les conditions socio-économiques souvent accablantes dans lesquelles ils vivent. Des nombreuses oeuvres que Salgado a réalisées au cours de son admirable carrière, trois projets de longue haleine se démarquent particulièrement: La Main de l'homme (1993) qui illustre le mode de vie bientôt révolu de travailleurs manuels du monde entier, Exodes (2000), témoignage sur l'émigration massive causée par la faim, les catastrophes naturelles, la dégradation de l'environnement et la pression démographique, et ce nouvel opus, GENESIS, résultat d'une expédition épique de huit ans à la redécouverte des montagnes, déserts et océans, animaux et peuples qui ont jusqu'ici échappé à l'empreinte de la société moderne - les terres et la vie d'une planète encore préservée. « Près de 46% de la planète semblent encore comme au temps de la Genèse », fait remarquer Salgado. « Nous devons sauvegarder ce qui existe. » Le projet GENESIS, en lien avec l'Instituto Terra créé par Salgado cherchent à montrer la beauté de notre planète, à inverser les dommages qu'on lui a infligés et à la sauvegarder pour les générations futures.

    Au cours de 30 voyages, à pied, en avion léger, en bateau, en canoë et même en ballon, par une chaleur extrême ou un froid polaire et dans des conditions parfois dangereuses, Salgado a réuni des images qui nous montrent la nature, les peuples indigènes et les animaux dans toute leur splendeur. Maîtrisant le monochrome avec un talent qui rivalise avec celui du virtuose Ansel Adams, Salgado fait entrer la photographie noir et blanc dans une autre dimension ; les nuances de tons de ses oeuvres, le contraste entre le clair et l'obscur, évoquent les tableaux de grands maîtres comme Rembrandt et Georges de la Tour.

    Que découvre-t-on dans GENESIS? Les espèces animales et les volcans des Galápagos ; les manchots, les lions de mer, les cormorans et les baleines de l'Antarctique et de l'Atlantique sud ; les alligators et les jaguars du Brésil ; les lions, les léopards et les éléphants d'Afrique; la tribu isolée des Zoé au fin fond de la jungle amazonienne ; le peuple Korowaï vivant à l'âge de pierre en Papouasie occidentale ; les éleveurs de bétail nomades Dinka du Soudan; les nomades nénètses et leurs troupeaux de rennes dans le cercle arctique; les communautés mentawai des îles à l'ouest de Sumatra ; les icebergs de l'Antarctique; les volcans d'Afrique centrale et de la péninsule du Kamtchatka ; les déserts du Sahara ; le rio Negro et le rio Juruá en Amazonie; les failles du Grand Canyon; les glaciers de l'Alaska... Après s'être rendu là où personne n'était jamais allé, et avoir consacré tant de temps, d'énergie et de passion à la réalisation de cet ouvrage, Salgado considère GENESIS comme sa « lettre d'amour à la planète ».

    Contrairement à l'édition limitée, conçue comme un portfolio grand format zigzaguant autour de la planète, l'édition grand public présente une sélection différente de photographies organisées par zones géographiques en cinq chapitres: Aux confins du Sud, Sanctuaires, Afrique, Terres du Nord et Amazonie et Pantanal. Chacune à sa manière, l'édition d'art et l'édition grand public - toutes deux conçues et réalisées par Lélia Wanick Salgado - rendent hommage au projet GENESIS de Salgado, aussi grandiose qu'exceptionnel.

  • Dérivée de la monographie XXL qui a vu TASCHEN entreprendre une étude photographique complète de l'oeuvre de l'artiste, cette édition compacte explore les 40 tableaux de Bruegel à travers des reproductions et des détails exceptionnels. Nous découvrons comment, en utilisant son propre langage pictural dans des scènes foisonnantes, Bruegel a su saisir le théâtre de la vie.

  • Durant dix ans, Serra Pelada, la plus vaste mine d'or à ciel ouvert du monde où travaillaient près de 50.000 ouvriers dans des conditions terribles, fut synonyme d'Eldorado et d'espoir. Aujourd'hui, la ruée vers l'or au Brésil demeure une simple légende, ravivée par quelques souvenirs heureux, de nombreux tourments, et les clichés de Sebastião Salgado. Ce recueil offre un document majeur de l'histoire moderne autant qu'un portfolio de photographies extraordinaires.

    Également disponible en Édition collector numérotée et signée et en Édition d'art.

  • Depuis les années 1990, Sandro Vannini réalise des reproductions photographiques exhaustives révélant fresques et objets dans leurs moindres détails. Cet ouvrage, édité à l'occasion du centenaire de la première expédition de Howard Carter et d'une série d'expositions internationales, mêle une analyse contemporaine de l'au-delà dans l'Antiquité égyptienne et les somptueuses images en très haute résolution de Vannini pour éclairer le voyage que le pharaon aurait entrepris après sa mort.

  • Le recueil pionnier de Peter Lindbergh, désormais en édition spéciale anniversaire. Au fil d'innombrables collaborations avec les plus grands noms de cette industrie, Lindbergh a apporté de nouveaux modes de narration avec son approche humaniste. Ce livre réunit plus de 300 images, dont de nombreuses encore jamais publiées ainsi qu'une interview de Lindbergh.

  • Depuis que le Yoyogi National Gymnasium imaginé par Kenzo Tange pour les Jeux Olympiques de Tokyo en 1964 a placé les métabolistes au centre de l'attention, le Japon est un acteur clé de l'architecture mondiale. Ce livre fait le tour des dernières nouveautés en matière de construction japonaise à l'approche des Jeux de Tokyo de 2020. Il révèle comment Tadao Ando, SANAA, Shigeru Ban, Kengo Kuma et Jun'ya Ishigami relient le passé, le présent et l'avenir, et construisent des bâtiments plus verts, plus petits et plus intelligents que jamais.

  • Des albums légendaires ou sortis en catimini, d'Elvis Presley à Iron Maiden, découvrez les 750 pochettes de disque qui ont fait l'histoire du rock. Fiches descriptives, entretiens approfondis et sélections de disques établie par dix grands collectionneurs de rock nous guident à travers ces incroyables marqueurs de la mémoire musicale collective détaillés à travers des informations détaillées sur 250 disques emblématiques qui ont changé le cours de l'histoire, pour un groupe, un artiste ou un genre musical.

  • Découvrez le maître de la simplicité moderniste Tadao Ando. Adaptée de notre hommage taille XXL dans un format plus petit et pratique, cette anthologie retrace l'ensemble de la carrière de l'architecte, y compris ses tout derniers projets comme le Poly Theater de Shanghai et le Centro Roberto Garza à Monterrey, Mexique, chacun détaillé à travers photographies et dessins architecturaux.

  • Peter Lindbergh et Azzedine Alaïa, le photographe et le couturier, se sont retrouvés dans l'affection pour le noir, qu'ils cultivent de manière égale en tirages argentiques et en aplats vestimentaires. Lindbergh n'a cessé de faire appel au noir et au blanc pour incarner sa recherche d'authenticité dans les visages qu'il mettait en lumière. Alaïa puise dans le monochrome des vêtements intemporels, véritables sculptures pour le corps.
    Ce livre immortalise le dialogue unique entre les deux artistes sur le papier. Ces images, qui illustrent leur communion spirituelle, célèbrent leur partenariat artistique et témoignent de leurs accomplissements hors norme dans l'histoire de la photographie et de la mode.
    Bien que d'origines géographiquement opposées, Lindbergh et Alaïa ont touché des horizons proches. Alors que Lindbergh se faisait une réputation en Allemagne notamment grâce au magazine Stern, puis installait son studio à Paris en 1978, Alaïa devenait ce couturier pétri de discrétion dont les techniques sophistiquées s'échangent secrètement entre grandes clientes de haute couture.
    Alaïa est l'architecte des corps, celui qui les révèle et les découvre, tandis que Lindbergh les ennoblit, éclaire leur âme et leur personnalité. Pas à pas, ils sont devenus les maîtres dans leurs disciplines créatives respectives. Tous deux rejettent les artifices qui nous distraient des vrais sujets et c'est avec une grande aisance qu'ils se sont retrouvés au gré de collaborations puissantes.
    Les sources d'inspiration et les valeurs esthétiques qu'ils partagent transparaissent dans leur travail. Une plage au Touquet, les rues du vieux Paris soulignent leur amour commun pour le cinéma en noir et blanc et les vastes panoramas. Les sous pentes métalliques d'une salle des machines évoquent le souvenir d'un paysage allemand industriel chez l'un et renvoient au goût immodéré de l'autre pour le design fonctionnel et l'architecture. Les vêtements d'Alaïa sont autant de piédestaux pour les sourires et les regards des femmes qui les portent: Nadja Auermann, Mariacarla Boscono, Naomi Campbell, Anna Cleveland, Dilone, Lucy Dixon, Vanessa Duve, Helene Fischer, Pia Frithiof, Jade Jagger, Maria Johnson, Milla Jovovich, Lynne Koester, Ariane Koizumi, Yasmin Le Bon, Madonna, Kristen McMenamy, Tatjana Patitz, Linda Spierings, Tina Turner, Marie-Sophie Wilson, Lindsey Wixson. Pour Lindbergh, qui a bâti sa notoriété sur l'image de ces grands mannequins, seule comptait l'authenticité de leurs traits. L'union de leur talents forme un catalogue noir et blanc dense qui irradie de sincérité et de beauté.

  • Découvrez la fine fleur de l'habitat contemporain mondial. Cette anthologie soignée présente des architectes renommés, comme Shigeru Ban et Marcio Kogan, aux côtés de talents prometteurs, parmi lesquels Xu Fu-Min, Vo Trong Nghia, Desai Chia et Shunri Nishizawa. Classé par architecte et richement illustré par des plans et des photographies soignées, cet ouvrage offre un tour d'horizon complet de la maison actuelle.

  • Parcourez le monde pour enquêter sur l'une des plus grandes renaissances en architecture: celle du bois. Comment ce matériau élémentaire et ancestral a-t-il pu voler la vedette à d'autres, des centres thermaux de luxe aux plans de rénovation urbaine les plus modernes? À partir de 100 projets en Chine, au Chili et partout ailleurs, cette étude analyse les facteurs techniques, environnementaux et sensoriels qui ont conduit les nouveaux talents comme les stars confirmées à s'en retourner au bois.

  • Ernst Haeckel

    ,

    Découvrez Ernst Haeckel, artiste et biologiste du XIXe siècle qui sut voir la beauté dans la plus improbable créature. Cette anthologie présente 300 planches parmi ses plus importantes publications, dont le majestueux Kunstformen der Natur, ainsi que ses larges recueils sur la vie marine. À l'heure où la biodiversité est toujours plus menacée,ces images extraordinaires constituent un chef-d'oeuvre scientifique, artistique et environnemental.

  • Le travail photographique unique de Frédéric Chaubin nous embarque dans un périple à travers l'Europe et les siècles. Avec plus de 200 lieux photographiés dans 21 pays, Stone Age révèle l'histoire et l'architecture des châteaux médiévaux les plus dramatiques du continent, dans un recueil sans précédent.
    Encouragé par le succès de son immersion dans l'esthétique soviétique pour CCCP, Chaubin expose une nouvelle fois des structures éminemment spectaculaires, qui traversent le temps et profilent leur caractère insolite dans nos paysages modernes.
    Précurseurs du Brutalisme, ces châteaux ont établi la prépondérance de la fonction sur la forme, leurs silhouettes et leurs matériaux bruts ont défini des pans entiers de l'histoire architecturale.
    Prises avec une chambre photographique argentique Linhof, ces photos sont le résultat de cinq années de voyage et d'enquête. Accompagnées d'une carte et d'un essai explicatif, elles racontent 400 ans d'histoire, soit toute l'époque médiévale et féodale, jusqu'au XVe siècle.
    Étude photographique du déclin autant que de l'endurance, Stone Age retrace le destin de places fortes singulières qui continuent à enchanter un public nombreux et occupent une place à part, mystique, dans notre imaginaire collectif.

  • Piano

    ,

    Mise à jour et enrichie de plus de 200 pages inédites, cette monographie regorge de photos, de croquis et de plans qui couvrent toute la carrière de Renzo Piano à ce jour. Elle présente aussi ses projets en cours comme l'Academy Museum of Motion Pictures de Los Angeles et le centre de chirurgie pédiatrique d'urgence d'Entebbe, en Ouganda, ainsi que ses créations fraîchement achevées telles que la galerie d'art du château La Coste ou le Palais de justice de Paris.

  • D'un éléphant appuyant tendrement sa tête contre l'arbre où s'est perché son maître, à un chien conduit parmi les ruines de Kaboul à l'arrière d'un vélo, les images de Steve McCurry racontent mille histoires, chacune porteuse d'une leçon d'humanité. Le célèbre photographe et journaliste présente ses photos d'animaux préférées dans une collection kaléidoscopique balayant la planète de l'Asie aux Caraïbes, des États- Unis à l'Afrique de l'Est.

  • Photographe exclusif sur les plateaux et lieux de tournage de la trilogie du Parrain de Francis Ford Coppola, Steve Schapiro a eu la chance inouïe de voir des acteurs de légende jouer quelques-unes de leurs plus grandes scènes. En plus de 300 photos choisies parmi les plus belles de Schapiro, ce livre nous permet d'entrer dans les coulisses des scènes de cette inimitable saga cinématographique aux allures d'épopée.

  • Par une nuit d'hiver à New York, en 1948, Walter Chandoha, jeune étudiant en marketing et photographe en herbe, découvre un chaton abandonné dans la neige. Il l'enveloppe dans son manteau et le rapporte chez lui, loin de se douter qu'il vient de rencontrer sa muse, celle qui va déterminer le cours de sa vie. Chandoha pointe son objectif sur son nouvel ami félin, prénommé Loco, et est si inspiré par le résultat qu'il commence à photographier les chatons du refuge local. Ces images marquent le point de départ d'une exceptionnelle carrière de 70 ans.
    Bien avant Internet et les chats sur Instagram, Chandoha fascine le public avec ses adorables boules de poils. De la publicité aux cartes de voeux, des puzzles aux boîtes d'aliments pour animaux, ses clichés renvoient un mélange d'amour sincère pour ces créatures, d'éthique professionnelle et de maîtrise technique sans failles.
    Caractéristique du style de Chandoha, la lumière glamour, qui met en valeur la fourrure de chaque félin, s'impose comme un incontournable du portrait animalier durant des générations et inspire des maîtres comme Andy Warhol qui puise parmi les charmants portraits de Chandoha pour son livre d'illustration de chats.
    The Cat Book nous plonge dans les archives uniques en leur genre de l'artiste. Des photos couleur prises en studio aux portraits saisis sur le vif, des clichés de rue noir et blanc aux images vintage capturées lors d'expositions félines, cet ouvrage rend un hommage mérité à ces créatures fascinantes, mais aussi à un photographe de 97 ans dont la compassion et l'amour des animaux transparaissent dans la moindre de ses oeuvres.

  • L'histoire de la photographie remonte à près de 180 ans, mais celle-ci n'a été reconnue comme mode d'expression artistique à part entière que récemment. Le Musée Ludwig de Cologne a été le premier musée d'art contemporain à consacrer une place significative à la photographie internationale. La collection L. Fritz Gruber, qui forme le coeur du musée et à partir de laquelle cet ouvrage a été élaboré, est une des plus importantes d'Allemagne, l'une des plus intéressantes au monde.

    Cet ouvrage offre un aperçu fascinant de la variété et de la richesse de la collection: de l'art conceptuel à l'abstraction, en passant par le reportage, mouvements et genres majeurs sont tous représentés à travers une vaste sélection des photographies les plus marquantes du siècle. D'Ansel Adams à Piet Zwart, plus de 850 oeuvres classées dans l'ordre alphabétique de leurs auteurs, offrent un panorama exceptionnel de la photographie du XXe siècle. La présentation de ces oeuvres s'accompagne de descriptions et d'indications biographiques sur les photographes.

    Édité par le Musée Ludwig de Cologne.

    Les auteurs: Reinhold Mißelbeck, Marianne Bieger-Thielemann, Gérard A. Goodrow, Lilian Haberer, Ute Pröllochs, Anke Solbrig, Thomas von Taschitzki et Nina Zschocke.

  • Première Édition spéciale, limitée à 5.000 exemplaires numérotés.
    L'âge d'or du voyage se confond avec le règne de l'empereur Meiji, qui a commencé en 1868 avec le renversement d'un ordre féodal qui avait isolé le Japon du reste du monde pendant plus de 200 ans. Au cours des quarante-cinq années qui ont suivi, le Japon est devenu une destination moins isolée et plus attrayante pour les voyageurs du monde entier, ainsi qu'un sujet populaire pour les photographes japonais et étrangers.
    Au fil de ses 536 pages, ce livre nous fait découvrir plus de 700 photos du Japon de l'époque, des textes d'un spécialiste de la photographie japonaise et des commentaires approfondis à travers des sections thématiques explorant des traditions aussi variées que le thé, la soie et le bouddhisme, ainsi que des itinéraires à travers cinq régions, qui guident le lecteur dans ce pays fascinant.
    Ce voyage nous mène des panoramas enchanteurs de Nagasaki au sanctuaire de Miyajima, longtemps considéré comme l'une des «Trois vues» les plus belles du Japon ;
    Des rues animées de Kobe à l'agitation fébrile d'Osaka ; des innombrables sites historiques dans les quartiers traditionnels de Kyoto et Nara au double plaisir du shopping et du sexe dans le port moderne et plein de vie de Yokohama ; de la beauté intemporelle du mont Fuji et du paysage montagneux de la proche Hakone à la diversité urbaine de la capitale moderne du Japon, où les traditions de l'époque d'Edo et la modernité de Tokyo coexistaient ; et enfin, du joyau architectural de Nikko au coeur des forêts et des chutes d'eau, à la baie de Matsushima parsemée d'îles, pour finir dans les régions sauvages et reculées d'Hokkaido où vivent les Aïnous.

  • Depuis plus d'un demi-siècle, Annie Leibovitz est l'auteur de photos qui décrivent la culture de leur époque. Ses portraits de politiciens, d'artistes, d'athlètes, d'entrepreneurs et de têtes couronnées composent une galerie de notre temps, imprimée dans notre conscience collective autant par la singularité de ses sujets que par le style inimitable de Leibovitz.
    Catalogue de l'installation présentée par la Fondation LUMA, à Arles, Annie Leibovitz: The Early Years, 1970-1983 revient sur les origines de Leibovitz. Il commence par une révélation artistique: un cliché pris sur le vif, celui qui lui a donné à penser qu'elle pourrait étudier la photographie plutôt que la peinture au San Francisco Art Institute. Ce recueil, composé personnellement et avec le plus grand soin par Leibovitz, présente ensuite des planches contact et des Polaroid qui racontent de façon saisissantune époque charnière et la formation d'une jeune artiste. Les séries de photos presque documentaires que Leibovitz publie dans Rolling Stone, où elle commence à travailler alors qu'elle est encore étudiante, rendent compte d'événements politiques, culturels et contre-culturels aussi exaltants que les manifestations contre la guerre du Vietnam, le lancement d'Apollo 17, la campagne présidentielle de 1972, la démission de Richard Nixon en 1974 ou la tournée des Rolling Stones en 1975. À cette période, comme encore aujourd'hui, Leibovitz gagne la confiance des célébrités et des puissants, si bien que les pages du livre s'animent de visages connus, parmi lesquels Mohammed Ali, Mick Jagger, Keith Richards, Ken Kesey, Patti Smith, Bruce Springsteen, Joan Didion et Debbie Harry qui côtoient John Lennon et Yoko Ono, immortalisés dans une étreinte devenue iconique, quelques heures à peine avant l'assassinat de Lennon.
    D'un bout à l'autre du livre, portraits et reportages sont ponctués d'images de voitures, de ses trajets et même d'une série sur les patrouilleurs d'autoroutes en Californie. À bien des égards, il s'agit d'une célébration de la vie nomade, avec ses cadences effrénées, ses rencontres impromptues, ses fenêtres méditatives. Elles forment aussi des archives précieuses témoignant d'une époque révolue et montrant la maturation d'une jeune photographe au sein d'une culture elle-même en transition.

  • La Polaroid Corporation détient la plus grande collection de photographies instantanées au monde. Lancée par le fondateur de Polaroid, Edwin Land, et le photographe Ansel Adams, elle regroupe aujourd'hui près de 23.000 images de centaines de photographes du monde entier, dont des oeuvres réalisées par des artistes comme David Hockney, Andy Warhol ou Jeanloup Sieff.Véritable plongée dans les archives de la firme, The Polaroid Book rend hommage à ce support qui défie le temps, à l'ère du numérique. Telle une immense pellicule Polaroid, cette anthologie révèle les oeuvres de grands noms du genre et d'inconnus, célébrant les possibilités infinies contenues entre les marges blanches de la photographie instantanée.Inclut:plus de 250 oeuvres de la Collection PolaroidUn essai de Barbara Hitchcock, de Polaroid, sur les débuts de la photo instantanée et l'histoire de cette collectionun chapitre détaillant les différents appareils PolaroidÀ propos de la collectionBibliotheca Universalis: la compilation culturelle indispensable qui rend hommage à l'éclectisme de l'univers TASCHEN !

  • Kengo Kuma

    Philip Jodidio

    Jamais l'avenir de l'architecture n'a été si étroitement lié à l'avenir de la planète. Dans notre quête de solutions, on ne peut ignorer le travail de Kengo Kuma. Créateur, notamment, des parois en bambou du stade national du Japon pour les Olympiades d'été 2020, l'architecte japonais est pionnier dans le développement d'une approche réellement durable de la construction, qui transpose artisanat et matériaux locaux au service d'une nouvelle architecture tangible. Découvrez toute l'étendue d'une oeuvre qui défie les dogmes de sa discipline avec cette monographie XXL.

  • The tattoo book

    Henk Schiffmacher

    La collection privée de Henk Schiffmacher sur l'art et ses maîtres, des années 1730 à 1970 Livre d'histoire, livre d'art et livre de souvenirs captivants, ce livre pluriel compose une vue d'ensemble sur plus de deux siècles d'histoire du tatouage, un éclairage personnel sur la vie des tatoueurs, leur combats et leurs triomphes, les risques professionnels et le courage artistique qui font le sel de cette histoire.

    Depuis quarante ans, Henk Schiffmacher se voue corps et âme à sa collection, amassant croquis, motifs, photos et autres documents témoin du monde entier. Chacun des cinq chapitres du Livre présentent les pièces maîtresses de cette collection, dont beaucoup n'ont jamais été montrées - lithographies, estampes, instruments de tatouage, peintures, photos, affiches, enseignes, dessins originaux et ces motifs de tatouage que les professionnels appellent des «flashes», notamment de planches de flashes vintage extrêmement rares signées par des figures majeures du tatouage occidental à se premières heures. L'ampleur et la variété du tatouage dans le monde s'expose au gré des quelques 700 images du livre: le tatouage indigène des Maoris et des îliens du Pacifique Sud, les traditions antiques de l'Asie et les origines du tatouage occidental old school en Europe et aux États-Unis. Le livre contient aussi une douzaine d'illustrations originales de Schiffmacher typiques de son style inimitable, ainsi qu'une introduction personnelle décrivant le voyage de Schiffmacher l'artiste et le collectionneur, qui façonna sa vision de cet art et de son évolution des bas fonds au grand public.

    Schiffmacher pose un regard fascinant sur l'histoire du tatouage à travers ses réflexions personnelles et le récit trépidant de ses aventures. Avec ce livre, nous en apprenons beaucoup sur l'histoire du tatouage, mais aussi sur les épopées et aléas qui ont émaillé la constitution d'une des plus importantes collections dédiées au tatouage dans le monde, par un tatoueur autodidacte amoureux de l'art et de ses pionniers.

empty