Sport / Forme

  • En 1998, l'équipe de France de football devient championne du monde. En soulevant la coupe tant convoitée, c'est tout un pays qui est en liesse. Une période de fête qui va peu à peu se détériorer dans les années suivantes interrogeant sans cesse le rôle des Bleus dans la société française : les inégalités, le mélange culturel... En 20 ans, les Bleus vont incarner et éprouver les tumultes, soubresauts et convulsions de la société française. À cause d'eux, malgré eux... Qu'importe, puisqu'ils sont le visage de la France. Adulés ou détestés.

  • Diego Maradona

    Asif Kapadia

    • Blaq out
    • 10 Décembre 2019

    Le 5 juillet 1984, Diego Maradona débarque à Naples pour un montant qui établit un nouveau record du monde. Pendant sept ans, il enflamme les stades. Sur le terrain, Diego Maradona était un génie. En dehors du terrain, il était considéré comme un dieu. Mais le prix à payer était élevé. Diego pouvait faire tout ce qu'il voulait tant qu'il accomplissait des miracles sur le terrain...

    Diego Maradona a été réalisé à partir de plus de 500 heures d'images inédites issues des archives personnelles du footballeur...

  • Un film documentaire qui souligne les contours d'une pensée intelligente sur le foot...

  • Football infini

    Porumboiu Corneliu

    • Capricci
    • 6 Novembre 2018

    Laurentiu Ginghina vit dans la petite ville de Vaslui en Roumanie depuis 1972. Le jour, il est un haut fonctionnaire travaillant en préfecture. La nuit, il invente les règles d'un nouveau football qui devraient permettre d'augmenter la vitesse du jeu et de réduire considérablement les fautes. Et si la révolution du foot se préparait en Roumanie ?

  • Aux quatre coins de la planète, de Chamonix Mont-Blanc à la Polynésie Française, en passant par Châtel, les Alpes Suisses, les Pyrénées ou encore le désert espagnol d'Alméria, le nouveau film de La Nuit De La Glisse " Addicted to Life " relate les prouesses isolées d'athlètes passionnés au coeur de milieux naturels sauvages et menacés.


  • Platini, Zidane et Fontaine, Schumacher, Konstadinov et Materazzi, Séville et le Stade de France, on sait tout, ou l'on croit tout savoir de l'équipe de France, comment elle joue, comment elle devrait jouer, ce qu'il lui faudrait pour réussir, ce qui lui a manqué pour gagner, c'est bien normal car pour retenir onze joueurs, on a toujours été, selon les époques, 40, 50, 65 millions de sélectionneurs. Revivez les plus grands moments, les petites et les grandes histoires de l'équipe tricolore. La coupe du monde 58 avec Just Fontaine, le drame de 82 à Séville, la victoire de la France sur le Brésil en 86, l'ultime consécration en 1998 au Stade de France, la finale manquée de 2006, le fiasco de Knysna en 2010 jusqu'à la prise de fonction de Laurent Blanc. Magique !

  • Depuis 1905, le vainqueur du Tour doit grimper. Les cols, depuis l'origine ou presque, jalonnent le parcours de cette épreuve mythique et permettent une impitoyable sélection entre les coureurs. Ils sont le théâtre de tous les retournements de situation, de toutes les défaillances, de toutes les résurrections et décident bien souvent du vainqueur final. Alors que nous célébrons en 2013 le 100e Tour de France, la série de Philippe Kohly dresse le portait des plus grands grimpeurs de toute l'histoire de la Grande Boucle. Naturel ou "en danseuse" comme Pottier, Vietto, Bahamontes, Gaul, Van Impe, Virenque ou Pantani... Puissant et écrasant les pédales comme Hinault, Merckx ou Indurain, tous ont contribué à l'aura du Tour.

  • Un documentaire qui retrace le parcours de Mohammed Ali, au travers du regards de 10 de ses plus grands rivaux.

  • Nouveau porteur du maillot arc-en-ciel, Bernard Hinault domine comme jamais le peloton. D'abord, en 1981, il remporte Paris-Roubaix devant De Vlaeminck et Moser, au terme d'un sprint inoubliable. Puis il réalise, en 1982, le fameux doublé Giro-Tour. Maertens, Saronni, Zoetemelk, Raas et même De Wolf, le prodige belge, doivent rendre les armes...

  • Scandaleusement mis hors course du Giro 1969, l'incorruptible et surpuissant Eddy Merckx se venge dans les Tours de France 1969, 1970 et 1971 qu'il remporte de haute lutte, malgré des adversaires magnifiques. Car Gimondi, l'italien, et surtout Luis Ocaña, le castillan, ont juré de le battre. Retour sur ces duels qui furent parmi les plus beaux du cyclisme...

  • En 1974 encore, il écrasait le cyclisme, gagnant son cinquième Tour d'Italie, son cinquième Tour de France et son troisième championnat du monde. Puis, en 1975, Eddy Merckx, le géant, s'écroule soudainement, comme pris en tenaille par le vieux Raymond Poulidor et le jeune Bernard Thévenet. Histoire palpitante de l'agonie d'un seigneur...

  • Découvrez à travers ce film documentaire, l'enfance, l'histoire et la progression de ces deux légendes du football. Leurs compétences, leur talent, leur influence sur le jeu et leur image sur et hors du terrain n'auront plus de secret pour vous. Préparez-vous au choc des deux plus grands joueurs du moment.

  • Red Bull Media House présente un spectacle de cyclisme global tourné avec les technologies les plus avancées jamais utilisées pour ce type de sport en plein air. Le film suit plusieurs freeriders professionnels dans une extraordinaire aventure d'exploration, de chaos et de culture qui se déroule dans les paysages naturels les plus retirés du monde.

  • Revivez 115 ans de finales...

  • En 2003, le Tour de France fête ses 100 ans ! 100 ans de passion pour la petite reine et pour les héros qui ont marqué son histoire. Dans ce document, vous pouvez revivre un siècle de Tour de France, à travers les duels célèbres, les coulisses et les grandes figures du Tour...

  • On connait tous Zlatan Ibrahimovic, la légende du Paris Saint-Germain, connu pour sa technique, ses buts époustouflants, mais aussi son ego démesuré et ses déclarations publiques décomplexées.

    Des séquences uniques nous dépeignent ses débuts dans la banlieue de Malmö, puis le décollage de sa carrière avec sa signature à l'Ajax d'Amsterdam pour 9 M d'euros en 2001 : la somme la plus importante pour un footballeur scandinave jusqu'à aujourd'hui.

    Des images intimes et inédites, des entretiens avec sa famille, ses entraîneurs et d'anciens coéquipiers, nous révèlent la pression immense qui pèse sur ses épaules, depuis son plus jeune âge...

  • La réalisatrice et romancière Géraldine Maillet plonge sa caméra dans les coulisses de Roland Garros 2015, pour le documentaire In the French, coproduit par Nolita Cinéma et Electron Libre Productions, en collaboration avec la Fédération Française de Tennis.
    Dans ce documentaire de 85 minutes, Géraldine et son équipe montent au filet pour filmer les sportifs sur le court et en dehors. Comme l'avait fait William Klein en 1981, le film s'attache à l'humain en respectant la spontanéité, le panache et l'humour parfois fantasque des joueurs de leur entourage durant les Internationaux de France 2015, considéré par beaucoup comme le plus beau tournoi au monde. Il s'agit ici de filmer le réel, mais avec les moyens et la dimension narrative du cinéma.

  • "Il n'y a pas de grands entraîneurs sans grands joueurs", Aymé Jacquet. Revivez dans 2 documentaires la légende du Stade de Reims, qui imposa dans les années 50 son style de jeu unique et flamboyant partout dans le monde.

  • Beau joueur

    Delphine Gleize

    En 2016, le club de l'Aviron Bayonnais, qui vient d'intégrer l'élite du rugby français, ouvre ses portes à Delphine Gleize. Alors que le début de saison est laborieux pour l'équipe, la jeune réalisatrice décide de poser sa caméra dos au terrain, dans l'intimité des coulisses, là où on prépare les matches à venir, là où on les rumine une fois terminés. Convaincue que le club échappera à la relégation, elle filme pendant sept mois ce collectif porté à bout de bras par Vincent Etcheto, entraîneur réputé pour son caractère bien trempé. Mais le miracle ne vient pas, et l'Aviron enchaîne défaite sur défaite. Les corps s'épuisent, les esprits doutent... et l'espoir d'un maintien dans le Top 14 s'éloigne peu à peu. Unis face à la débâcle, les joueurs veulent croire à une ultime remontada...

empty