Livres en VO

  • On lui attribue, dans les années 1920, les premiers films impressionnistes, féministes, puis surréalistes. Qu'est-ce que le cinéma ? constitue la première édition des écrits théoriques de Germaine Dulac (1882-1942), pionnière du septième art, près de 75 années après la conception du manuscrit, où elle développe une réflexion sur le cinéma aux échos fortement contemporains.
    Composé des nombreuses conférences de la cinéaste (1925-1939) assemblées par sa partenaire Marie-Anne Colson-Malleville et préservées dans les archives de Light Cone, cet ouvrage éclaire le rôle majeur de cette pionnière de l'avant-garde française, innovatrice de la pensée cinématographique moderne, qui théorisait déjà, dès les années 1920, ce qu'est le cinéma.

    « L'oeuvre et la pensée de Germaine Dulac ont beaucoup compté dans l'histoire du cinéma. Ce livre permet de mieux la connaître et de l'apprécier. C'est très important pour faire vivre la cinéphilie, qui est d'ailleurs l'une des missions du CNC. » Dominique Boutonnat, Président du Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) Ouvrage récompensé du Prix du livre de cinéma 2020 du CNC.

  • Cet important volume présente le travail de recensement qu'a effectué le journaliste et cinéaste Stephan Crasneanscki dans les archives de Jean-Luc Godard au bord du Lac Léman. Les centaines de photographies sont autant de références que le célèbre cinéaste a conservé, et parfois utilisé dans ses films. Le livre sera présenté emballé dans un papier Kraft, à la manière d'archives tout juste retrouvées.

  • Ce catalogue de l'exposition à la Cinémathèque française à partir du 5 mars 2012, après le Moma à New York en 2009, permet de découvrir les talents de dessinateur, peintre, vidéaste, photographe, inventeur de sculptures bigarrées et stupéfiantes du réalisateur culte Tim Burton.

  • Engagé en 1976 par Francis Ford Coppola comme photographe de plateau pour le tournage de son chef d'oeuvre Apocalypse Now, Chas Gerretsen a rassemblé dans ses archives personelles plusieurs milliers de photos qui, aujourd'hui, rendent justement compte d'un des tournages les plus apocalyptiques de l'histoire du cinéma. Il était alors photographe freelance au Vietnam, et Coppola l'a choisi car il voulait un photographe de guerre pour un film de guerre. Il lui a donné un accès complet au film, les stars (Marlon Brando, Martin Sheen, Dennis Hopper), l'équipe technique, les drames autour du tournage : Chas Gerretsen a donc passé 6 mois aux Philippines, rapportant des milliers de clichés couleur, documentant un monument de l'histoire culturelle américaine.

  • Mitchum by Weber

    Bruce Weber

    Bob Mitchum me rappelle l'époque où j'étais enfant, que mes parents ne s'entendaient pas et qu'ils allaient bientôt divorcer. Ma mère venait me chercher à la sortie de l'école à 15 heures précises et roulait jusqu'à un bar à la sortie de l'autoroute non loin de chez nous, en Pennsylvanie. Elle y retrouvait son petit ami. Je m'asseyais au bar et je faisais mes devoirs de mathématiques, d'histoire et de littérature. Il était 16h-16h30 et la plupart des gars au bar regardaient le sport ou les informations à la télévision. Parfois, certains m'aidaient à faire mes devoirs ; nombre d'entre eux me faisaient penser à Robert Mitchum. Ils étaient grands et très athlétiques - avec de grandes mains et une voix grave de buveur de whiskey. Ces après-midis m'ont aidé à définir la façon dont je regarde les hommes que je photographie - comme s'ils appartenaient à cette époque. Et ils m'ont donné une confiance en moi que je n'avais jamais eue. Bruce Weber

  • À Cannes, Pierre et Gilles, l'un des duos les plus populaires en France depuis plus de trente ans, invente une exposition et une sce´nographie a` partir de tableaux lie´s au cine´ma, passion commune aux artistes et la ville qui accueille chaque anne´e son ce´le`bre festival. Pierre et Gilles pre´sentent un ensemble d'oeuvres mettant en sce`ne actrices et acteurs ayant pose´ pour eux, des compositions et des proce´de´s visuels qui rappellent ceux du 7e art comme des oeuvres re´alise´es spe´cialement pour l'e´ve´nement.
    Pour Pierre et Gilles, le cine´ma a le gou^t de l'enfance et de l'horizon. Il permet de s'e´vader d'une vie encore trop petite pour des enfants e´pris de voyages inte´rieurs lointains. Cette passion intime des premie`res lueurs ne les abandonnera jamais et accompagne leur oeuvre depuis. Pierre et Gilles ont invente´ une extraordinaire galerie de personnages, un tourbillon de he´ros, de destins et de regards qui ont partie lie´e avec le grand e´cran.

    Le catalogue d'exposition Le Goût du cinéma de Pierre et Gilles au Centre d'art La Malmaison à Cannes du 12 décembre 2019 au 26 avril 2020.

  • A comprehensive study of Nicole Kidman's work through the lens of ten of her most iconic roles.

    A new title in the popular Anatomy of an Actor series from world-renowned cinema magazine Cahiers du cinéma.

    Australian Academy Award-winning actress Nicole Kidman (b.1967) has consistently avoided being typecast by playing an incredibly diverse range of roles from Satine in Baz Luhrmann's Moulin Rouge, to Virginia Woolf in The Hours.

    An accessible text combines both a narrative and analytical dimension and is illustrated by 300 film stills, set photographs and film sequences.

  • Anglais George Clooney

    Jeremy Smith

    A comprehensive study of George Clooney's work through the lens of ten of his most iconic roles.

    A new title in the fascinating Anatomy of an Actor series from world-renowned cinema magazine Cahiers du cinema.

    This book explores the career of George Clooney (b.1961). A TV heartthrob doctor for five years, he made one of the most successful transitions from television to being a critically acclaimed, Oscar-winning film actor starring in both mainstream and art-house films.

    An accessible text combines both a narrative and analytical dimension and is illustrated by 300 film stills, set photographs and film sequences The book will appeal to enthusiastic moviegoers as well as serious cinephiles, fans, and those who want to become actors.

  • French New Wave célèbre les affiches explosives et révolutionnaires qui ont accompagné certains des plus célèbres films de la nouvelle vague comme The 400 Blows (1959), Jules et Jim (1962) et Les Parapluies de Cherbourg (1964). Présentant des affiches de plus de 20 pays, les images sont accompagnées des biographies d'une centaine d'artistes, photographes et designers impliqués comme Jean-Michel Folon, Boris Grinsson, Waldemar Swierzy, Christian Broutin, Tomasz Ruminski, Hans Hillman, Georges Allard, René Ferracci, Bruno Rehak, Zdenek Ziegler, Miroslav Vystrcil, Peter Strausfeld, Maciej Hibner, Andrzej Krajewski, Maciej Zbikowski, Josef Vyletal, Sandro Simeoni, Averardo Ciriello, Marcello Colizzi et bien d'autres.

  • Avec 100 titres de films ou d'intrigues célèbres, chacun décrit à travers une série d'émojis qui doivent être déchiffrés, Movie Emoji teste la culture cinématographique des lecteurs et leur connaissance des emoji.

  • Avec plus de 200 photographies originales et rarissimes, prises entre 1910 et 1939 à la naissance des studios à Paris, Berlin et Hollywood, Tournages nous plonge dans l'atmosphère fascinante et oubliée de l'époque du muet et des premiers pas du parlant, à la rencontre des grands maîtres du cinéma : David W. Griffith, Cecil B. DeMille, Friedrich W. Murnau, Fritz Lang, Erich von Stroheim, Ernst Lubitsch, Abel Gance, René Clair, Jean Renoir... Sur les plateaux de films légendaires tels Intolérance, Napoléon, Metropolis, Ben Hur, L'Aurore ou L'Ange bleu, l'occasion de retrouver les plus grands acteurs que furent Marlene Dietrich, Greta Garbo, Clark Gable, Ingrid Bergman, John Wayne, Cary Grant, Katharine Hepburn, Michel Simon, Maurice Chevalier... l'occasion aussi de redécouvrir à leur origine le métier d'opérateur, les conditions de tournage, les techniques de décors, ou encore les relations entre cinéastes, acteurs et techniciens sur le plateau. Ces vintages uniques proviennent de la collection de la Cinémathèque française et d'une collection privée : le fonds Isabelle Champion.

  • La question du réel est au coeur de l'actualité :
    Post-vérité, alternative facts, théories du complot, manipulations numériques, etc. À l'heure où la réalité semble souvent dépasser la fiction, la notion même de « réel » est aujourd'hui fragilisée. Au sein des pratiques cinématographiques actuelles, les frontières entre documentaire et fiction ne cessent par ailleurs de se brouiller, au point que beaucoup y voient des catégories devenues vides de sens.
    Plus de 30 cinéastes documentaires et/ou de fiction ainsi que d'autres artistes, critiques et philosophes, ont été invités à prendre position sur leur rapport au réel, dans un volume bilingue illustré qui paraît à l'occasion du quarantième anniversaire du festival du « Cinéma du réel ». Que recouvre pour eux cette notion ? A-t-elle (encore) un sens ? Est-elle utile ou illusoire ? Comment donner accès au réel ?
    Le cinéma sous toutes ses formes est-il un moyen privilégié de le faire ? Quelle est la responsabilité des cinéastes, face à l'incertitude de notre temps ?
    Qu'est-ce que le réel ? est un recueil de textes et de propositions libres d'artistes et de penseurs de différentes générations, aux pratiques diverses, qui se confrontent à la réalité précaire de notre époque.
    Il avance l'idée que l'image en mouvement peut encore être le moyen de faire face la à « réalité », de la comprendre, de réfuter ses formes usuelles galvaudées.
    La question n'est pas nouvelle : elle a été abordée par des théoriciens comme André Bazin, Serge Daney, Roland Barthes. Des mouvements aussi divers que le réalisme social, le néoréalisme et le cinéma direct en ont également fait la matière de leurs créations.
    Tout en poursuivant et en actualisant ces réflexions sur la relation complexe du cinéma au réel - sa relation d'inhérence, de transcendance, d'adhérence ou d'usurpation du réel, ses codes visuels et ses prétentions à l'égard de la question de l'authenticité et du spectateur, ou même sa déréalisation -, cet ouvrage collectif se constitue en geste créatif. À travers le témoignage, l'analyse associative, mais aussi l'anecdote et la subjectivité, ainsi que des formes expérimentales incluant des images photographiques et des collages, Qu'est-ce que le réel ?
    Propose un déplacement du discours sur le réel et sa représentation par quelques-uns des artisans du cinéma contemporain parmi les plus audacieux et les plus talentueux.

  • Anglais Sam Peckinpah

    Fernando Ganzo

    • Capricci
    • 5 Février 2019

    He never won any Oscar and didn't always have the audience's favors. His filmography is short and unbalanced. But his films became cult and many movie fans and contemporary directors like Tarantino or Scorsese, claim his influence. This books provides a unique perspective on his entire works.
    Track list : - The traitor and the hero, by F. Ganzo - In conversation with Sam Peckinpah.
    - 1961-1965, Early lateness. Sam Peckinpah before The Wild Bunch, by C. Fujiwara.
    - Interview with Gordon T. Dawson, by M. Dubreuil.
    - 1969-1973, Spurs. The styles of Sam Peckinpah, by E. Burdeau.
    - The dance of Pat Garrett, by Carlo Chatrian.
    - Sam Peckinpah by Sam Fuller.
    - 1974-1983, when legends die, by C. Huber.
    - Interview with Kris Kristofferson, by F. Ganzo.
    - Wild West, Domestic gaze. Sam Peckinpah and television, by J-F. Rauger.
    + film shoot stories.

  • Publiée en langue anglaise et chinoise, une version actualisée de l'ouvrage Drawings & Models - 1945-2010 (épuisé), la compilation chronologique des travaux formels de Yona Friedman depuis 1945 (plus de 3000 plans, schémas, dessins, maquettes, photomontages, peintures murales, installations, etc., annotés par l'architecte).
    La diversité des projets, des concepts, des utopies réalisables et des inventions futuristes documentés dans cet ouvrage monumental permet d'appréhender l'ensemble de l'oeuvre de Friedman dans ses multiples dimensions (urbaine, économique, écologique, culturelle, sociale et politique), des dômes en bambou en auto-construction en Inde aux projets d'agrandissement du Centre Pompidou, en passant par les structures lamellaires ou protéiniques, les architecture amorphes et mobiles, la « Ville spatiale » intégrant une activité agricole, la tour en spirale, le tapis urbain et la chaise à anneaux, le pont-jardin et la ville-pont, une cité imaginaire en Arctique, le musée sans portes, le projet de métro européen...

    La première chronologie des travaux formels de Yona Friedman a été publiée à Rotterdam en 1999. Ce nouveau livre reprend le même principe en augmentant et compilant, depuis 1945 jusqu'à aujourd'hui, l'ensemble de ses travaux. L'accent a été volontairement mis sur la qualité architecturale et les solutions constructives que Yona Friedman propose depuis plus de soixante ans. Au total, près de 3000 images, souvent inédites, viennent renforcer son rôle important en tant qu'architecte urbaniste.
    Tout a été généreusement pensé et détaillé pour l'homme, de son habitat à sa vie en groupe, de l'économie à l'écologie, du social au politique, au travers de plans, schémas, dessins, maquettes, collages, installations...
    Tous les documents proviennent des archives de Yona Friedman.

  • C'est lorsqu'il entre dans l'Histoire que le Nouveau Monde perd son aura mythique. Les pionniers en quête de la terre promise comprennent, trop tard, qu'ils sont en train de reproduire l'Ancien. Comme si la porte du paradis se refermait au moment même où ils croyaient l'avoir retrouvé.
    Tel est le fil rouge qui court à travers la vaste tapisserie du cinéma américain, de D.W. Griffith à David Lynch, de F.W. Murnau à Terrence Malick. Si l'on en croit les conteurs de l'âge classique, les grilles du Jardin d'Éden sont restées entrouvertes. Les modernes, eux, proclament que nous en avons été exilés : le romanesque ne se nourrit plus d'espérance, mais de désenchantement.
    Cet imaginaire hollywoodien toujours tiraillé entre le ciel et l'enfer, Michael Henry Wilson nous invite à le revisiter, quand ce n'est à le revivre, dans sa prodigieuse effervescence.

    « Le livre de Michael Henry Wilson, minutieusement composé et magnifiquement écrit, est l'histoire de la famille du cinéma américain, une famille toujours vivante, florissante et qui continue de s'agrandir. » Martin Scorsese

  • Le film retrace les huit dernières années du premier homme politique américain ouvertement gay, Harvey Milk.

    Élu conseiller municipal de San Francisco en 1977 après des années de lutte, ce personnage attachant se bat pour faire reconnaître les droits des homosexuels dans l'Amérique conservatrice de la présidence Reagan, avant d'être assassiné en 1978. Le scénario, qui se concentre sur la personnalité d'Harvey Milk en le montrant aussi bien dans son intimité que dans son combat politique et humaniste, utilise aussi des images d'archives qui restituent le climat de l'époque.

  • En Inde, Johar et Mehmood sont connus pour être deux grandes stars de la comédie.
    Après Johar Mehmood in Goa (1965) et Johar Mehmood in Hong Kong (1971), ils se retrouvent une dernière fois pour jouer dans Jalan (la brûlure, 1978). De cette aventure, il est resté une trace : un album qui juxtapose les scènes du film dans l'ordre chronologique dans lequel elles ont été tournées. Mais comment ce film, qui semble tout droit sorti des archives du cinéma de série b, a-til été fait 7 a partir de cet album rare et fascinant retrouvé au fond d'un bazar et de sa connaissance des méthodes de travail des studios de Bombay, l'auteur convie le lecteur à un jeu : deviner à la fois le scénario du film et la manière dont il a été tourné.
    Construit comme une intrigue policière, ce livre donne des clés pour comprendre le cinéma indien en général, la construction des scénarios, des personnages, la logique propre aux scènes d'action et de danse et s'immerger dans l'univers singulier des plateaux de tournage de l'une des plus grandes industries du cinéma.

    In India, Johar and Mehmood are known as two of the biggest stars of comedy. After Johar Mehmood in Goa (1965) and Johar Mehmood in Hong Kong (1971), they worked together on another film, Jalan (The Burn, 1978).
    This adventure left a trace behind: a photo album that juxtaposes the scenes of the film chronologically, according to the order in which they were shot. But how was this film, which seems to come straight from an archive of B-movies, made? Taking as a starting point this rare and fascinating album, found in the midst of a bazaar, as well as his knowledge of how Bollywood film studios function, the author invites the reader to play a game: guess the plot of the film and the way it was shot. Written as a detective story, this book offers a key to understanding Indian cinema in general, how scripts and characters are constructed, and the internal logic of action and danse scenes.
    One is immersed in the unique world of movie sets in one of the biggest film industries.

  • Prenant pour point de départ le film documentaire Visite ou Mémoires et Confessions réalisé par Manoel de Oliveira en 1982 et sorti à titre posthume, conformément à la volonté du réalisateur, en 2016, cette publication examine la notion de demeure dans l'oeuvre du réalisateur portugais. Richement illustré avec des documents d'archive et des images de films, l'ouvrage contient quatre essais, ainsi qu'une conversation inédite entre Oliveira et l'architecte Álvaro Siza.
    Publié à l'occasion de l'exposition inaugurale à la Casa do Cinema Manoel de Oliveira, Porto, en 2019.
    La production filmique de Manoel de Oliveira (Porto, 1908-2015) se démarque comme l'une des réalisations les plus originales de l'histoire du cinéma. Son oeuvre a bénéficié d'une portée internationale, en témoigne les nombreuses récompenses des festivals et académies de cinéma du monde entier. Cinéaste à la longévité exceptionnelle, il adapta de nombreuses oeuvres littéraires. Amour et perdition (1978), Francisca (1981), Le Soulier de satin (1985), Non, ou la vaine gloire de commander (1990), Val Abraham (1993) comptent parmi ses plus grands films.

  • En incarnat harry, écrivain new-yorkais d'aujourd'hui, woody allen se penche sur les aventures réelles, fictives, passées, présentes et à venir d'un personnage avec lequel il joue au jeu du miroir et de l'auto-citation pour le plus grand plaisir du spectateur.

    La vie de harry est une succession de péripéties tumultueuses, débridées jusqu'à l'hystérie. pour créer les personnages de ses romans, il puise abondamment dans ses propres expériences amoureuses. a force de dédoublements et de copies, de faux et de vrais harry, il devient le jouet impuissant de cette folie, rattrapé par ses fictions. mieux vaut en rire, bien que tout cela s'avère finalement très sérieux, voire même mortellement dangereux.

  • A new title in the fascinating series from world-renowned cinema magazine Cahiers du cinéma, which focuses on ten key performances from a single actor in a useful and illuminating monograph.

    Jack Nicholson (b.1937) has twice taken the Academy Award for Best Actor (One Flew Over the Cuckoo's Nest, 1975, and As Good as It Gets, 1997) and holds a record twelve Oscar nominations, making him the most nominated actor of all time. Widely considered to be one of the finest actors working today, Nicholson's career spans such classics as Easy Rider (1969), Chinatown (1974), The Shining (1980), The Postman Always Ring Twice (1981), Terms of Endearment (1983), The Witches of Eastwick (1987) and The Departed (2006).

    An accessible text combines both a narrative and analytical dimension and is illustrated by 300 film stills, set photographs and film sequences.

empty