Michel Audiard - Albert Simonin : le cave se rebiffe, mélodie en sous-sol, Les tontons flingueurs

, ,

À propos

Le présent recueil a pour ambition de montrer les auteurs au travail : les scénarios, qui divergent parfois sensiblement du film, sont accompagnés d'un appareil critique et d'une présentation qui permettent de retracer le cheminement du projet, depuis le choix du roman jusqu'au film achevé.


Rayons : Arts et spectacles > Arts de l'image > Cinéma / TV / Animation > Ecoles / Courants / Thèmes


  • Auteur(s)

    Michel Audiard, Albert Simonin, Franck Lhomeau

  • Éditeur

    ACTES SUD

  • Distributeur

    UNION DISTRIBUTION

  • Date de parution

    27/10/2021

  • Collection

    Institut Lumiere

  • EAN

    9782330156565

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    896 Pages

  • Longueur

    24.2 cm

  • Largeur

    17.3 cm

  • Épaisseur

    4.4 cm

  • Poids

    1 284 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Michel Audiard

Scénariste et dialoguiste de nombreux films légendaires du cinéma français, Michel Audiard (1920-1985) est également l'auteur de plusieurs romans. Il avait presque toujours une casquette vissée sur son crâne. Et question casquette il était imbattable. Il en avait si souvent changé au cours de sa carrière... Successivement soudeur à l'arc, opticien, livreur, cycliste puis journaliste, il entre dans le cinéma en 1949, presque par hasard, comme on pousse la porte d'un bistrot. Il n'en sortira que trente cinq ans et cent films plus tard. Par la grande porte cette fois-ci, et les pieds devant. Scénariste, dialoguiste, réalisateur et écrivain, il aura promené sa barque dans tous les méandres du septième art en lui donnant celui de la parole.

Albert Simonin

Né en 1905 à Paris dans une famille populaire
du quartier de la Chapelle, Albert Simonin
doit travailler très tôt. Il sera tour à tour
électricien, fumiste, vendeur de chemises,
négociant en perles, journaliste puis
chauffeur de taxi. En 1953, premier auteur
français à intégrer la fameuse Série noire,
il remporte un énorme succès avec Touchez pas au grisbi, lauréat
du Prix des Deux Magots, et s'attire les faveurs des intellectuels de
la place parisienne. Il va grandement contribuer à populariser le
roman noir français grâce à un style qui le démarque des américains
de la Série Noire. Il meurt à Paris en 1980.

empty